Le vrai du faux, France info

VRAI OU FAKE Les policiers passent-ils seulement 20% de leur temps de travail à lutter contre la délinquance, comme l'affirme Danièle Obono ?

La députée LFI Danièle Obono affirme que "à peine 20% du temps de travail policier est consacré à la lutte contre la délinquance". Son constat est bon, mais pas ses chiffres.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Les policiers mobilisés de nuit pourront bientôt bénéficier d\'une indemnité annonce le ministère de l\'intérieur. Photo d\'illustration
Les policiers mobilisés de nuit pourront bientôt bénéficier d'une indemnité annonce le ministère de l'intérieur. Photo d'illustration (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)

"La police républicaine, celle qui devrait être au service de la population, celle qui devrait par exemple lutter contre la délinquance, n'a pas les moyens de faire son travail", a déclaré la députée La France Insoumise, Danièle Obono, interrogée mardi 15 septembre, sur RFI et France 24. '"À peine 20% en fait du temps de travail policier est consacré à la lutte contre la délinquance", a ajouté l'élue. 

Danièle Obono a raison de dire que les policiers ne passent pas assez de temps sur le terrain, mais son estimation chiffrée n'est pas fiable.

Vrai : ils ne passent pas assez de temps sur le terrain

Danièle Obono affirme que les policiers passent trop de temps à réaliser des tâches qui ne devraient pas leur revenir. Ce constat, la plupart des syndicats de police le partagent. Tous dénoncent la même chose : trop de temps passé pour les tâches administratives, pas assez pour être sur le terrain. Linda Kebbab, déléguée nationale du syndicat Unité SGP Police FO, affirme que "pour une heure d'enquête sur le terrain, c'est ensuite une heure derrière l'ordinateur pour réaliser des actes". L'ancien ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, du temps où il était encore en poste, disait pour sa part, que pour une heure d'enquête sur le terrain il y avait sept heures de procédures à assurer.

Non, ce n'est pas "à peine 20%"

Le seul chiffre officiel disponible se trouve dans le projet de loi de finances au chapitre "Sécurités". Un critère appelé "taux d'engagement des effectifs sur le terrain" fait état du nombre d'heures que les policiers passent en-dehors des locaux de police rapporté au nombre d'heures total en activité. Résultat : en 2018, les policiers passaient, selon le PLF, un peu plus de 36% de leur temps de travail sur le terrain.

Mais là aussi il y a un biais. Ce chiffre ne distingue pas les types d'emplois, tous les personnels de la police sont pris en compte. Sont comptabilisés aussi bien les administratifs qui, par définition, n'ont pas à aller sur le terrain, que les policiers censés sortir en mission. Les policiers passeraient donc en réalité bien plus qu'un tiers de leur temps de travail sur le terrain. 

Danièle Obono a donc raison de dire que les policiers ne passent pas assez de temps sur le terrain, en revanche, son chiffre de "20%" ne figure nulle part, on ne peut donc pas s'y fier.

Les policiers mobilisés de nuit pourront bientôt bénéficier d\'une indemnité annonce le ministère de l\'intérieur. Photo d\'illustration
Les policiers mobilisés de nuit pourront bientôt bénéficier d'une indemnité annonce le ministère de l'intérieur. Photo d'illustration (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)