Les émissions de CO2 dans la production d'énergie ont-elles baissé de 38% depuis 2017, comme l'affirme Barbara Pompili ?

écouter (85min)

La ministre de la Transition écologique a vanté le bilan du quinquennat Macron en matière de réduction des émissions de CO2 liées à la production d'énergie. Ces émissions ont bien baissé de 38% depuis 2017, mais uniquement pour la production d'électricité. Cette baisse est par ailleurs en marche depuis près de 30 ans.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, à l'Elysée à Paris, le 17 novembre 2021. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le quinquennat d'Emmanuel Macron, "c'est moins 38% d'émissions de CO2 dans la production d'énergie depuis 2017... Moins 38% !", a martelé la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, interrogée mardi 11 janvier, sur BFMTV. Mais la ministre fait un petit raccourci. Si le chiffre est exact, il concerne exclusivement la baisse constatée pour la seule production d'électricité. 

- 38% d'émissions de CO2 dans la production d'électricité

Contacté, le cabinet de Baraba Pompili confirme que la ministre a fait une petite erreur et faisait en réalité référence aux émissions de CO2 dans la production d'électricité, et non dans l'ensemble de la production d'énergie. Si l'on observe uniquement la production d'électricté, la baisse des émissions de CO2 pour cette énergie est effectivement de 38% entre 2017 et 2020.

D'après les chiffres du Centre interprofessionnel technique d'études de la pollution atmosphérique (Citepa), l'organisme qui produit des données de référence en la matière (Citepa, rapport d’inventaire Secten éd. 2021), entre 2017 et 2020 la France est passée de près de 29 millions de tonnes de CO2 émis par la production d'électricité à 18 millions, soit, effectivement, une baisse de 38%. Précisons tout de même que la ministre prend en compte les données de l'année 2020 qui ne sont encore qu'une estimation. Ces données doivent encore être consolidées précise le Citepa. 

Fermeture de centrales à charbon et pandémie

Cette baisse de 38% est-elle pour autant à mettre au crédit de l'action du gouvernement d'Emmanuel Macron ? Oui, mais seulement en partie. Deux centrales à charbon ont été fermées sous le mandat d'Emmanuel Macron, or celles-ci sont très émettrices de CO2. Cette décision a donc permis de réduire la facture carbone de la prodution d'électricité en France. Mais la crise du Covid a également engendré une baisse de l'activité et donc des besoins en énergie. Comme le confirment les chiffres d'Eurostat, il n'y a pas qu'en France que les émissions de CO2 ont baissé récemment. Les données montrent qu'il y a bien eu une tendance mondiale liée à la pandémie.

Des émissions en baisse depuis 30 ans

Il ne faudrait pas non plus croire que la baisse des émissions de CO2 dans la production d'électricité n'a été amorcée que sous le mandat d'Emmanuel Macron. La tendance n'est pas nouvelle. D'après le Sdes, le service statistique du ministère de l'Écologie, la réduction du carbone dans l'énergie consommée est en marche depuis les années 90. Cela a démarré d'abord avec le développement du nucléaire, et s'est accentué à partir de 2005 avec l'essor des énergies renouvelables.
Résultat, comme le montrent une nouvelles fois les données du Citepa, sur près de 30 ans les émissions de CO2 dues à la production d'électricité ont diminué de plus de 50%.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.