Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux. Oui, la France est le pays le plus consommateur et le plus dur en matière de cannabis

Antoine Krempf passe au crible des faits repérés dans les médias et les réseaux sociaux. Aujourd'hui, le premier secrétaire du Parti socialiste qui rappelle que la France est le pays européen le plus consommateur de cannabis, mais dont les usagers sont les plus durement punis.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un plant de cannabis. 
Un plant de cannabis.  (JEAN-FRANÇOIS FREY / MAXPPP)

Lundi 11 juin, franceinfo révélait les résultats d'une enquête Ifop pour Echo Citoyen et Terra Nova. Alors que les Français interrogés sont majoritairement favorables à une autorisation réglementée du cannabis, Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste et invité de franceinfo lundi 11 juin, déclarait qu'il est favorable quant à un usage réglementé du cannabis : "Oui, je suis au moins favorable à ce que le débat puisse avoir lieu puisque nous sommes à la fois le pays qui prohibe le plus en Europe et celui où l'on consomme le plus. Cherchez l'erreur."

Est-ce vrai ou faux ?  Sur la consommation tout d'abord, il est vrai que la France est le pays qui consomme le plus de cannabis en Europe. En effet, plus de 40% des Français de plus de 15 ans disent en avoir consommé au moins une fois dans leur vie. C'est plus qu'au Danemark ou en Espagne, mais surtout bien plus que les autres pays européens. La moyenne dans l'Union européenne se situe à 25%. Nous sommes également les "champions" européens sur la consommation de cannabis sur les douze derniers mois ainsi qu'à l'âge de 15-16 ans. C'est donc vrai, la France consomme plus de cannabis que ses voisins.

La France serait aussi le pays le plus répressif sur le sujet selon Olivier Faure et là encore, le constat est vrai. Nous faisons partie de la poignée de pays qui considèrent que son usage est une infraction pénale contrairement à la plupart de nos voisins espagnols, italiens, allemands, britanniques notamment. La France fait également partie de ces pays qui ne font pas de distinction entre la consommation de cannabis, à l'inverse de la Belgique, de l'Espagne ou des Pays-Bas.

Enfin, la loi française ne prévoit rien de spécifique ou d'adapté à la détention de petites quantités à usage personnel. C'est en revanche le cas de la législation italienne et espagnole.

Pas de corrélation entre la répression et la consommation

 Nous sommes de gros consommateurs de cannabis et notre législation fait effectivement partie des plus sévères d'Europe, mais le lien entre les deux n'est pas si évident. Il est par exemple difficile d'expliquer ce podium européen des plus gros consommateurs par le simple niveau de répression. L'usage de cannabis est aujourd'hui considéré comme un délit passible d'une peine allant jusqu'à un an de prison et 3 750 euros d'amande.

En Espagne, seul l'usage dans un lieu public est puni et ce n'est pas un délit mais une infraction administrative, répréhensible de 600 à 30 000 euros d'amende.
Au Danemark, l'usage n'est en revanche pas interdit par la loi.

Par ailleurs, l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) a tenté d'établir un lien entre un changement de législation et un allègement ou un durcissement du niveau de consommation de cannabis chez les jeunes dans 8 pays d'Europe ces dernières années. Il en résulte que la consommation et la répression ne sont pas corrélées.

En résumé, la France est le pays qui consomme le plus de cannabis mais dont les usagers sont les plus durement punis. Néanmoins, les peines appliquées n'expliquent pas une telle consommation. 

Un plant de cannabis. 
Un plant de cannabis.  (JEAN-FRANÇOIS FREY / MAXPPP)