Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux. Non, les titres de séjours accordés ne permettent pas de quantifier l'immigration sur cinq ans

Antoine Krempf passe au crible des faits repérés dans les médias et les réseaux sociaux. Aujourd'hui, des chiffres sur l'immigration avancés par le président des Républicains, Laurent Wauquiez.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Laurent Wauquiez, le patron des Républicains.
Laurent Wauquiez, le patron des Républicains. (Eric FEFERBERG / AFP)

Le projet de loi du gouvernement débattu en ce moment à l'Assemblée provoque énormément de commentaires et d'affirmations. "2017, première année d'Emmanuel Macron : 262 000 titres de séjours. C'est un record. Jamais depuis plus de 40 ans, la France n'a accepté qu'il y ait autant d'étrangers qui entrent sur son sol. Si rien n'est fait et si la tendance n'est pas inversée, le quinquennat d'Emmanuel Macron se traduira par un million d'immigrés en plus au bout de cinq ans." 

Plusieurs choses sont à vérifier dans cette déclaration de Laurent Wauquiez. Et d'abord le nombre de titres de séjours accordés par la France. 262 000 premiers titres de séjours ont effectivement été accordés l'an dernier en métropole. Il est vrai aussi que ce chiffre est en augmentation : 32 000 titres supplémentaires en un an.   Cette augmentation s'explique essentiellement par la hausse de trois catégories de titres de séjours. D’abord celle des motifs économiques : on parle surtout des saisonniers, des salariés ou encore des chefs d'entreprises étrangers, qui représentent environ 28 000 titres accordés. Ensuite celle des étudiants, qui représente 88 000 titres de séjours l'an dernier. Enfin, celle de ceux qui obtiennent l'asile en France, soit 40 300 personnes.

En bref, la hausse du nombre de titres de séjours accordés l'an dernier est essentiellement due à des autorisations d'être protégé, de travailler ou d'étudier en France. Quant à l'autre grand motif d'admission, l'immigration familiale, elle est stable depuis maintenant plusieurs années. Voilà pour le constat. Mais Laurent Wauquiez va plus loin et affirme que si rien n'est fait, il y aura un million d'immigrés en plus sur le quinquennat Macron.

C’est faux. Et notamment parce que 80% des titres de séjours accordés sont temporaires, valables pour une période de 1 à 10 ans selon les cas de figure. Aussi, tous ceux qui sont venus légalement en France l'an dernier n'y restent pas forcément. D'ailleurs, si nous reprenons l'exemple des étudiants étrangers, si la tendance actuelle se confirme, plus de la moitié d'entre eux auront quitté le pays d'ici l'an prochain. En résumé, on ne peut pas se baser uniquement sur le flux du nombre de titres de séjour délivré chaque année pour annoncer une augmentation de la population immigrée en France. Cela ne tient pas la route.

Laurent Wauquiez, le patron des Républicains.
Laurent Wauquiez, le patron des Républicains. (Eric FEFERBERG / AFP)