Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux. Non, la Gambie n’a pas reconnu la Catalogne comme nouveau pays

Antoine Krempf passe au crible des faits repérés dans les médias et les réseaux sociaux. Aujourd'hui, les fausses informations qui circulent sur le web à propos de la crise catalane.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La photo a été prise au Pakistan, en janvier 2015, lors de la vague de protestation anti-Charlie Hebdo, à propos des caricatures de Mahomet.
La photo a été prise au Pakistan, en janvier 2015, lors de la vague de protestation anti-Charlie Hebdo, à propos des caricatures de Mahomet. (CAPTURE ECRAN TWITTER)

Attention aux fausses informations qui circulent à propos de la Catalogne, et notamment celles qui tiennent à la reconnaissance officielle de la Catalogne en tant d'Etat indépendant. On sait que la France, l'Allemagne ou encore l'Union européenne ne l'ont pas fait et soutiennent pleinement Madrid contre les indépendantistes. Mais saviez-vous que la Gambie reconnaît la Catalogne comme nouveau pays ? C'est en tous cas ce que relaie un compte attribué au ministère gambien des Affaires étrangères, sur Twitter...

Sauf que… c'est faux : le compte officiel de la diplomatie gambienne a dû faire un démenti. "C'est un mensonge", affirme le ministère. Le démenti arrivait un peu tard : la fausse nouvelle a eu le temps d'être relayée de très nombreuses fois. Des rumeurs identiques circulent à propos de l'Algérie, Israël ou encore l'Ecosse. Soyons clairs : à ce jour, aucun pays n’a reconnu officiellement l'indépendance de la Catalogne. Le gouvernement écossait a simplement affirmé qu'il respectait la position du gouvernement catalan. La Corse, en revanche, a été le plus loin : Jean-Guy Talamoni, le président de l'Assemblée de Corse reconnaît bien, lui, l'indépendance de la région espagnole. Rappelons toutefois que la Corse n’est pas un pays…

On voit donc d’un côté ceux qui tentent de crédibiliser cette indépendance, avec ces reconnaissances officielles inventées. Et de l'autre, ceux qui essaient de décrédibiliser les Catalans, avec des photos inventées. Avec, par exemple, ce type de message : "Pour les Français favorables à l'indépendance de la Catalogne. Voici comment les indépendantistes vous remercient", photo de drapeau français brûlés en sus.   La plus affligeante, en termes de crédibilité, est probablement celle où l’on voit, derrière le drapeau tricolore, des pancartes écrites en arabe. Et pour cause : la photo a été prise au Pakistan, en janvier 2015, lors de la vague de protestation anti-Charlie Hebdo, à propos des caricatures de Mahomet.

Toutes les photos de drapeaux français brûlés ne sont pas aussi déconnectées. Pour la plupart, elles sont plutôt anciennes : nous en avons répertorié au moins deux, partagées ces derniers jours. On y voit des jeunes hommes avec des cagoules, qui tiennent des drapeaux enflammés français mais aussi espagnols. Elles sont régulièrement utilisées : la plus ancienne remonte à 2011. 

La photo a été prise au Pakistan, en janvier 2015, lors de la vague de protestation anti-Charlie Hebdo, à propos des caricatures de Mahomet.
La photo a été prise au Pakistan, en janvier 2015, lors de la vague de protestation anti-Charlie Hebdo, à propos des caricatures de Mahomet. (CAPTURE ECRAN TWITTER)