Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux. Non, l'Etat ne distribue pas aux demandeurs d'asile des cartes bleues créditées de 1 200 euros

Antoine Krempf passe au crible des faits repérés dans les médias et les réseaux sociaux. Aujourd'hui, une vieille rumeur de carte bleue distribuée aux migrants.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le post a été partagé plus de 120 000 fois sur Facebook en l\'espace d\'une semaine.
Le post a été partagé plus de 120 000 fois sur Facebook en l'espace d'une semaine. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

L’intox a fait son grand retour avec 120 000 partages sur Facebook en l'espace d'une semaine, aussi redisons-le donc encore une fois : non, l'Etat ne distribue pas aux demandeurs d'asile des cartes bleues créditée à hauteur de 1 200 euros par mois. Pourtant, sur le message diffusé en ce moment, on nous montre une photo qui ressemble à une carte bleue, avec un numéro, une date d'expiration et une puce. Sur laquelle il est bien inscrit "Allocation pour demandeur d'asile".

Ce n'est pas une carte bancaire

Cette carte existe bien, sauf que n'est absolument une carte bancaire : ainsi, par exemple, elle ne permet pas de payer directement chez le commerçant. Il s’agit en fait d’une carte de retrait distribuée par l’Office français de l'immigration et l'intégration. Elle est remise à ceux qui déposent une demande d'asile en France et jusqu'à ce qu'une décision définitive soit rendue sur cette demande. Pour l’obtenir, il faut être majeur, avoir des ressources mensuelles inférieures au montant du RSA et avoir accepté les conditions d'accueil proposées par l'administration.

Pourquoi distribuer une carte de retrait aux demandeurs d'asile ? Parce qu'ils n'ont pas le droit de travailler pendant les neufs mois qui suivent leur demande, ni le droit aux allocations familiales, ni aux allocations logement ou au RSA. Alors pour vivre, et conformément au droit international, l'Etat leur verse une aide financière : l'allocation pour demandeur d'asile. Puisque beaucoup de demandeurs d'asile n'ont pas de compte bancaire, cette allocation est versée directement sur une carte de retrait, parce que c'est tout simplement… plus simple ainsi.

L'Etat ne la crédite pas de 1 200 euros

L'intox dit aussi que l'Etat crédite cette carte de 1 200 euros tous les mois, ce qui serait scandaleux parce que beaucoup plus élevé que ce que touchent les retraités qui ont travaillé toute leur vie, nous dit le texte de la rumeur. Ce qu'il faut pourtant comprendre, c'est que le montant de l'allocation versée sur la carte dépend de la taille de la famille du demandeur d'asile. Ainsi, pour une personne seule, l’allocation est de 6,80 euros par jour. Pour un couple, 10,20 euros, et ainsi de suite... Pour arriver à cette somme de 1 200 euros par mois, il faudrait donc avoir à sa charge une famille de dix personnes à nourrir.

Le post a été partagé plus de 120 000 fois sur Facebook en l\'espace d\'une semaine.
Le post a été partagé plus de 120 000 fois sur Facebook en l'espace d'une semaine. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)