Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux. Non, il n'y a pas de "plage multiculturelle" qui interdit les bikinis ou l'alcool à Melbourne

Antoine Krempf passe au crible des faits repérés dans les médias et les réseaux sociaux. Mercredi 31 janvier, une plage de Melbourne (Australie) censée être interdite aux .

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Photographie du panneau de la fausse \"plage multiculturelle\" à Melbourne, en Australie.
Photographie du panneau de la fausse "plage multiculturelle" à Melbourne, en Australie. (CAPTURE D'ECRAN/FACEBOOK)

La scène se passe en Australie, sur une plage de la ville de Melbourne. En tout cas, c'est ce que nous raconte l'image de ce panneau partagé en ce moment sur Twitter en Australie, aux Etats-Unis, en France et ailleurs. 

Le tout est donc censé être une initiative conjointe du grand Melbourne et du Conseil suprême islamique de Victoria, l'Etat où se trouve la ville de Melbourne. 

C'est faux. La ville de Mebourne est formelle. Elle n'a absolument rien à voir avec cet écriteau. D'ailleurs, précise son compte officiel sur Twitter, il n'existe pas de "conseil du grand Melbourne" et il n'existe pas de plage sur le territoire communal de la ville australienne. 

Par ailleurs, le "Conseil suprême islamique de Victoria" n'existe pas non plus. Il y a bien un conseil islamique de Victoria (ICV). Interrogé par franceinfo, l'ICV explique ceci : "Tout cela n'est qu'un fake. Visiblement, quelqu'un cherche à discréditer la communauté musulmane".

Photographie du panneau de la fausse \"plage multiculturelle\" à Melbourne, en Australie.
Photographie du panneau de la fausse "plage multiculturelle" à Melbourne, en Australie. (CAPTURE D'ECRAN/FACEBOOK)