Cet article date de plus de sept ans.

Le vrai du faux. "Les lycéens français travaillent plus qu'ailleurs" ?

François Fillon estime que les lycéens français sont ceux "qui ont le plus d'heures de cours" et que "des élèves de seconde travaillent plus que leurs parents". A nuancer.

Article rédigé par franceinfo, Antoine Krempf
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
François Fillon affirme que les lycéens français sont ceux qui font le plus d'heures de cours (MAXPPP)

Voilà donc ce qu'a affirmé François Fillon dimanche 6 novembre sur France Info

"Le lycée français est celui qui a le plus d'heures de cours. Il y a des élèves de seconde qui travaillent plus que leurs parents puisqu'ils ont plus que 35 heures de cours."

Des élèves en seconde en cours plus de 35 heures par semaine ? 

Plutôt faux sur ce point. Le ministère de l'Education prévoit en moyenne 28h30 d'enseignements obligatoires par semaine pour les élèves de seconde en lycée général ou technologique. Et même en y ajoutant les options les plus chronophages prévues dans l'arrêté de 2010 sur les horaires, on ne parvient quasimment jamais à 35 heures par semaine.

Précision :  il s'agit d'un volume horaire moyen annuel rapporté aux 36 semaines de cours. Il peut donc y avoir des semaines plus chargées que d'autres sur l'année scolaire. En tous les cas, François Fillon parle de cas extrêmement rares. 

Le lycée français est celui qui a le plus d'heures de cours ? 

Au-delà de la situation des élèves de secondes, François Fillon dit plutôt vrai sur le nombre d'heures de cours dans les lycées français. Sans être les plus élevés, les Danois en ayant un peu plus par exemple, les volumes horaires des lycéens français sont largement au-dessus de la moyenne des pays de l'OCDE. 

Plus d'heures de cours = plus de réussite scolaire ? 

C'est la question qui vient logiquement après le constat : le temps passé en cours détermine-t-il la réussite scolaire ? Eh bien non, pas vraiment. Le volume horaire des lycéens de seconde est donc parmi les plus élevés des pays de l'OCDE mais ils n'arrivent qu'à la 25e place sur 65 dans le classement international Pisa pour les mathématiques. 

En fait, ce que montrent la comparaison entre volume horaire et résultats dans les classements internationaux.. c'est qu'il n'y a pas vraiment de lien entre les deux, comme le montre cette étude européenne. Le souci étant moins un problème de nombre d'heures de cours que ce qu'ils contiennent.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.