Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux. "Les logements sociaux sont prioritairement occupés par l'immigration" ?

C'est l'un des aspects de la "priorité nationale" que souhaite mettre en place Marine Le Pen si elle est élue : réserver les logements sociaux aux "foyers français". Sauf que l'argument de la présidente du Front national ne tient pas.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Marine Le Pen affirme que les logements sociaux sont prioritairement attribués aux immigrés
Marine Le Pen affirme que les logements sociaux sont prioritairement attribués aux immigrés (MAXPPP)

Voilà donc ce qu'a affirmé Marine Le Pen lors de son passage sur BFM dimanche 5 mars

"La réalité, c'est que les logements sociaux sont prioritairement occupés par l'immigration qui arrive. Et on ne peut plus faire ça parce qu'il y a 1,5 million de foyers français qui attendent un logement social."

Des logements sociaux "prioritairement occupés" par des immigrés ? 

Faux.

Pour avoir accès à un logement social, il faut notamment être de nationalité française ou étranger admis à séjourner régulièrement en France, c’est-à-dire être titulaire d’un titre de séjour en cours de validité.

Mais contrairement à ce qu'affirme Marine Le Pen, les occupants du secteur social en France sont essentiellement Français. Sur l'ensemble des locataires concernés, 80 % sont Français de naissance, 8,6 sont Français par naturalisation et 12 % sont étrangers, d'après la dernière publication de l'Insee sur le sujet

Un million et demi de Français en attente de logement social ? 

Marine Le Pen souhaite donc "réserver prioritairement aux Français l'attribution du logement social". C'est le point 142 de son programme présidentiel

Sauf que les chiffres des demandes et des attributions de logement social relativisent largement la portée de son argumentaire. 

Sur l'année 2015, le ministère du Logement a enregistré 1,3 million de demandes de logement social. Sur cet ensemble, les trois quarts viennent de ménages français, une demande sur 5 d'étrangers hors Union Européenne et le reste par des Européens. Donc quand Marine Le Pen avance "1,5 million de ménages français qui attendent un logement social", elle inclut des demandes d'étrangers. 

Sur la même période, 340 000 ménages demandeurs ont été effectivement logés dans un logement social en France, dont 60 000 pour des étrangers. Ces derniers représentent donc 16 % des logements sociaux attribués cette année-là. On est quand même très loin d'une priorité aux étrangers.

Marine Le Pen affirme que les logements sociaux sont prioritairement attribués aux immigrés
Marine Le Pen affirme que les logements sociaux sont prioritairement attribués aux immigrés (MAXPPP)