Le vrai du faux, France info

Les candidats à la primaire de la droite ont-il dit vrai pendant le débat ?

Les sept candidats à la primaire à droite et au centre ont donc débattu pour la première fois ce jeudi 13 octobre. Ont-ils dit la vérité pendant les 2h30 d'échanges ? franceinfo démêle le vrai du faux. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Les candidats à la primaire ont-ils dit vrai ?
Les candidats à la primaire ont-ils dit vrai ? (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

Légalisation du cannabis, emplois aidés, salaires minimum et impôts sur la fortune. Jeudi soir, lors du débat de la primaire de droite, les sept candidats ont lancé des idées et affirmé des certitudes. Pas toujours avérées. franceinfo démêle le vrai du faux. 

Bruno Le Maire, Jean-François Copé et le cannabis

Jean-François Copé a interpellé à plusieurs reprises les autres candidats. Le député-maire de Meaux s'en est notamment pris à Bruno Le Maire sur la question du cannabis. Extraits. 

Jean-François Copé : "C'est un vrai désaccord entre nous. Bruno, dans son programme, préconise la dépénalisation du cannabis"

Bruno Le Maire : "Tu as dû mal lire mon programme, Jean-François. Dépénaliser [le cannabis], c'est hors de question."

Jean-François Copé : "Mais c'est ce qui est écrit dans ton programme, page 889 de ton programme."

PLUTÔT FAUX pour Jean-François Copé. Voilà ce que dit Bruno Le Maire à la page 891 de son programme

"Nous proposons de requalifier l'infraction de détention et de consommation de cannabis de délit à celle de contravention. En cas d’interpellation d’un individu, il convient donc de recourir systématiquement à la contraventionnalisation forfaitaire quelle que soit la quantité détenue par le contrevenant. Le recours à une sanction financière sévère est proposé. Contravention de 3ème classe, amende majorée à 180 euros."

Bruno Le Maire veut donc transformer le délit de consommation et de détention du cannabis en une simple contravention (le trafic restant un délit). Contrairement à ce qu'affirme Jean-François Copé, il ne s'agit donc pas d'une dépénalisation mais d'une contraventionalisation. 

Ceci dit, Bruno Le Maire veut donc bien assouplir la législation sur le cannabis. A l'heure actuelle, l'usage de cannabis est puni au maximum d'un an de prison et 3 750 euros d'amende. Pour la détention, la peine encourue est de dix ans de prison et jusqu'à 7,5 millions d'euros d'amende.

Dans les faits, d'après l'Office français des drogues et des toxicomanies, 70% des affaires d'usage de cannabis aboutissent à des peines alternatives, comme des obligations de soin ou rappel à la loi.

Nicolas Sarkozy et le référendum après présidentielle

Jean-François Copé a également attaqué Nicolas Sarkozy a plusieurs reprises. Notamment sur la question du référendum proposé par l'ancien président dès le second tour des législatives sur les fichés S et le regroupement familial : 

Jean-François Copé :"Nicolas Sarkozy oublie qu'en 2007 - et c'est ça que j'aimais chez lui à l'époque - il disait qu'il était contre le principe de faire un référendum après l'élection présidentielle."

Nicolas Sarkozy : "C'est inexact "

VRAI pour Jean-François Copé. Dans une interview donnée à L'Express en mars 2007, Nicolas Sarkozy s'oppose vigoureusement à la démocratie participative défendue à l'époque par la candidate socialiste Ségolène Royal. Et il affirme notamment ceci :

"Le quinquennat a beaucoup changé les choses. Il y a la présidentielle, puis les législatives, se profilent ensuite les municipales, les cantonales et les régionales. Croyez-vous que, si je suis élu, je vais aussitôt dire aux Français : 'excusez-moi, j'ai besoin de vous demander votre avis sur un autre sujet ? 

Nathalie Kosciusko-Morizet et l'emploi indépendant

Pour la députée Les Républicains, l'avenir est au travail indépendant. La preuve, d'après elle :

"Dans le dernier mandat, au Royaume-Uni, se sont créés deux millions d'emplois indépendants"

FAUX. Nathalie Kosciusko-Morizet semble confondre l'emploi indépendant et l'ensemble des 2,5 millions d'emplois créés pendant le mandat de David Cameron entre 2010 et 2016. 

D'après l'Office britannique des statistiques, le travail indépendant a augmenté de 700.000 personnes sur la période. C'est une augmentation, mais loin de ce qu'annonce Nathalie Kosciusko-Morizet.

Nicolas Sarkozy et les emplois aidés

En réponse à Bruno Le Maire, Nicolas Sarkozy a dit ceci : 

"Sur les emplois publics aidés, à ma connaissance, Bruno, nous n'en n'avions pas fait."

FAUX. Les emplois aidés ont bien été utilisés pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy. C'est d'ailleurs en 2008 qu'ont été lancés les contrats uniques d'insertion, qui regroupent des formules d'emplois aidés existantes. 

D'après les chiffres de la Dares, 1,7 million de nouveaux contrats aidés ont été signés entre début 2007 et la fin du premier trismestre 2012.

François Fillon sur le salaire minimum

Voilà ce qu'assure l'ancien Premier ministre :

"D'ailleurs, je fais remarquer que le Smic en France est plus élevé que dans la plupart des autres pays européens"

VRAI. En fait, tout est dans le "plus élevé que dans la plupart". En terme de montant, le Smic français arrive en quatrième position des revenus minimums existants dans les autres pays européens.

Avec 1466 euros brut par mois, la France arrive en cinquième position, derrière le Luxembourg, l'Irlande.. les Pays Bas et le Belgique. Le classement reste le même lorsqu'on rapporte le salaire minimum au pouvoir d'achat. L'Irlande passe derrière la France mais l'Allemagne remonte à la deuxième place du classement européen.

Alain Juppé et le plein emploi

Alain Juppé l'assure : le plein emploi est possible en France.

"Il existe dans beaucoup de pays autour de nous. Et il existe même dans certaines régions françaises, où l'on est à 5 ou 6% de chômage".

Alain Juppé a plutôt raison sur les pays voisins. Le taux de chômage, d'après les derniers chiffres d'Eurostat, s'élève à 4,2% de chômeurs en Allemagne, 4,9% au Royaume Uni. Les Pays Bas et le Danemark ne sont pas loin des 6%. Par contre de grands pays voisins comme l'Italie (11,5%) et l'Espagne (19%) sont encore loin du compte. 

Sur le plein emploi "dans certaines régions", Alain Juppé exagère. Aucune région française n'est en situation de plein, ni aucun département. Pour en trouver, il faut zoomer jusqu'à ce que l'Insee appelle des "zones d'emploi". Une petite poignée ont effectivement des taux de chômage sous la barre des 6% mais cela ne concerne que quelques milliers de personnes. 

Nicolas Sarkozy et l'impôt sur la fortune

La plupart des candidats à cette primaire veulent supprimer l'ISF. Voilà ce qu'en dit l'ancien président : 

"Je vous confirme que nous ne pouvons rester le seul pays au monde à avoir un ISF"

Faux. Chez nos voisins européens, l'Espagne a bien un impôt sur la fortune. L'Impuesto sobre el patrimonio, comme on l'appelle, avait été supprimé en 2008 mais relancé en 2011 et prolongé encore cette année. Par ailleurs, la Norvège, Le Lichtenstein ou encore la Suisse ont également un impôt sur la fortune.

Par contre, la tendance est effectivement à l'abandon dans le cadre européenL'Autriche, le Danemark, la Suède, les Pays-Bas ou encore l'Allemagne ont abandonné leur dispositif ces dernières années.

Les candidats à la primaire ont-ils dit vrai ?
Les candidats à la primaire ont-ils dit vrai ? (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)