Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux. Non, on ne mangera pas (forcément) du foie gras bulgare à Noël

Antoine Krempf passe au crible des faits repérés dans les médias et sur les réseaux sociaux. Jeudi 21 décembre, l’import massif de foie gras venu des pays de l’Est.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Si la production française a chuté a cause de l\'épidémie de grippe aviaire, la baisse n\'a pas, comme le prétend la rumeur, été compensée par le foie gras hongrois ou bulgare.
Si la production française a chuté a cause de l'épidémie de grippe aviaire, la baisse n'a pas, comme le prétend la rumeur, été compensée par le foie gras hongrois ou bulgare. (RADIO FRANCE)

Après le vide sanitaire de fin 2016 début 2017, lors duquel quatre millions et demi de canards ont été abattus dans le Sud Ouest à cause de la grippe aviaire, une rumeur sur le foie gras circule depuis quelques mois. Ainsi, pour compenser la baisse de production et répondre à la demande pour les fêtes et donc remplir les rayons de nos supermarchés, la France aurait massivement importé du foie gras des pays de l'Est. De Hongrie et de Bulgarie pour être précis.

La France reste le premier producteur mondial

Sauf que non : aucune importation massive pour compenser la baisse de production en France à signaler. Selon les chiffres de FranceAgriMer, la France reste le premier producteur mondial de foie gras, avec 14 000 tonnes en 2016, soit trois fois plus que la Hongrie, et cinq fois plus que les Bulgares.

Ceci dit, il est vrai que la production française a chuté à cause de l'épidémie de grippe aviaire. Sauf que cette baisse n'a pas du tout été compensée par le foie gras hongrois ou bulgare. Les importations de foie gras en France sont même en baisse. D'après l'interprofession, les importations représentent 3 000 tonnes cette année contre 4 000 l'an dernier.

Pourquoi cette baisse ? Simplement parce que la Hongrie et la Bulgarie ont elles aussi été touchées par la grippe aviaire. La baisse de la production a donc provoqué la baisse de l’exportation. En résumé, si nos étals français proposent effectivement du foie gras bulgare et hongrois, on ne peut pas évoquer d’arrivage "massif".

100% du foie gras Labeyrie n'est pas halal

La deuxième intox est relative à un prétendu foie gras halal. Tous les ans, depuis une dizaine d’années, la rumeur raconte que 100% du foie gras de marque Labeyrie est halal. Et qu’à ce titre, il faudrait le boycotter. C’est encore faux : si la marque fabrique effectivement du foie gras halal depuis 2006, ce dernier ne représente qu’environ 2% de ses foies gras produits. Et pour tenter de mettre fin à la rumeur, Labeyrie a trouvé un nom spécifique pour son foie gras halal, qui s'appelle désormais Marquis d'Alezac.

Si la production française a chuté a cause de l\'épidémie de grippe aviaire, la baisse n\'a pas, comme le prétend la rumeur, été compensée par le foie gras hongrois ou bulgare.
Si la production française a chuté a cause de l'épidémie de grippe aviaire, la baisse n'a pas, comme le prétend la rumeur, été compensée par le foie gras hongrois ou bulgare. (RADIO FRANCE)