Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux de Villepinte

Marine Le Pen a tenu son grand discours d'entre deux tours à Villepinte. On démêle le vrai du faux. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Marine Le Pen, pendant son meeting d\'entre-deux tours à Villepinte 
Marine Le Pen, pendant son meeting d'entre-deux tours à Villepinte  (AFP)

Marine Le Pen, candidate Front National, tenait un meeting d'entre-deux tours à Villepinte ce lundi. 

Laurence Parisot, Premier ministre de Macron ? 

Elle a attaqué durement Emmanuel Macron, notamment sur la supposée candidature de l'ancienne présidente du Medef, Laurence Parisot, au poste de Premier Ministre : 

"Imaginez, que les Français apprennent que Laurence Parisot est bien confirmée à ce poste.."

C'est une rumeur qui tourne beaucoup sur les réseaux sociaux, notamment relayée par les soutiens de Marine Le Pen. Mais prudence : Laurence Parisot s’est dit “prête” à épauler Emmanuel Macron mais aucune confirmation jusque là.

Richard Ferrand, secrétaire général d'En Marche a même semblé fermer la porte il y a quelques jours.

Et Laurence Parisot assure "n'avoir aucune relation avec Macron ou ses équipes sur la question“. Marine Le Pen va trop vite et relaie une rumeur.

Acceuil des migrants 

Marine Le Pen a également parlé d'immigration et a critiqué la vision de l'acceuil des migrants d'Emmanuel Macron :

"C'est un projet qui prévoit la submersion migratoire de la France. Sous la menace de sanctions financières exorbitantes infligées aux pays qui s'y refuseraient par la Commission Européenne."

C'est plutôt vrai, on voit là les deux positions diamétralement opposée entre les deux candidats.

mmanuel Macron déclarait en mars dernier : "Le refus de plusieurs pays d’Europe centrale de recevoir des migrants, c’est inacceptable. Il faut des sanctions. Les pays qui ne respectent pas nos principes ne devraient plus avoir accès aux fonds européens."

Emmanuel Macron propose à la France d’"assumer sa juste part" dans l’accueil de réfugiés, sans objectifs chiffrés, quand Marine Le Pen souhaite les "renvoyer chez eux, même dans des pays en guerre".

Aides aux séniors et seuil de pauvreté 

Marine Le Pen a également parlé de nos ainés et des aides dont ils peuvent bénéficier : 

"On ne peut pas admettre en France que le minimum vieillesse ou l'allocation adulte handicapé soient inférieurs au seuil de pauvreté."

C'est vrai, le seuil de pauvreté s'élève en France à 1.008 euros par mois. Le minimum vieillesse pour une personne seule sans ressources, c'est 803 euros par mois. l'allocation adulte handicapé, c'est 811 euros par mois. Notons tout de même que ces deux dispositifs sont cumulables avec d'autres aides.

Marine Le Pen, pendant son meeting d\'entre-deux tours à Villepinte 
Marine Le Pen, pendant son meeting d'entre-deux tours à Villepinte  (AFP)