Le vrai du faux, France info

Le gouvernement Ayrault est-il moins cher que celui de François Fillon ?

C'est la première mesure du nouveau gouvernement dirigé par Jean-Marc Ayrault : la diminution des salaires de l'exécutif de 30%. Le décret signé par le président de la République est déjà en vigueur et doit servir d'exemple. L'opposition estime de son coté que la mesure ne permet pas de faire d'économies.

(©)

A n'en pas douter, le problème pourrait figurer dans les livres de mathématiques en école primaire dans les années à venir. Son intitulé pourrait être le suivant : "Quel est le coût d'un gouvernement de gauche si par décret, le président de la République décide de baisser les salaires des ministres de 30%, sachant que le gouvernement en question dispose de 34 ministres et ministres délégués et d'un Premier ministre ?"

Pour la réponse et poser les bonnes additions, il faut savoir que le salaire du Premier ministre a été ramené de 21.800 à 14.800 euros brut, et que celui d'un ministre est corrigé à la baisse lui aussi en baisse, passant de 14.200 euros à 9.900 euros brut par mois. Bilan : tous les mois, le contribuable dépense 351.000 euros pour payer les salaires de ses ministres.

Plus ou moins cher que le gouvernement Fillon ?

Une fois ce premier résultat connu, l'autre question qui s'impose est de savoir si le gouvernement de Jean-Marc Ayrault permet de faire des économies par rapport à celui que dirigeait François Fillon depuis cinq ans. A nouveau, il faut sortir sa calculatrice. Il y avait toujours un Premier ministre avec un salaire à l'époque de 21.200 euros.  Plus 24 ministres et ministres délégués qui gagnaient chacun 14.200 euros. Enfin, le gouvernement disposait aussi de 9 secrétaires d'Etat à 13.500 euros. Et bilan, le contribuable déboursait plus de 480.000 euros pour l'ancien gouvernement.

L'économie réalisée entre l'ancien et le nouveau gouvernement est donc de 132.000 euros tous les mois.

Les cabinets ministériels dans l'oeil du viseur

Si l'effort est conséquent, il pourrait être encore plus important dans les semaines à venir. François Hollande, le président de la République, a en effet décidé de limiter le nombre de conseillers à dix par ministre. Reste que les salaires de ces conseillers sont très opaques, et qu'un texte visant à les encadrer pourrrait voir le jour. A titre d'exemple, il faut savoir que certains conseillers gagnent plus que le ministre pour lequel ils travaillent.

(©)