Le vrai du faux, France info

VRAI OU FAKE La facture de gaz a-t-elle vraiment augmenté de 50% depuis l'ouverture à la concurrence ?

Jean-Luc Mélenchon a affirmé jeudi que les tarifs du gaz ont bondi depuis qu'Engie, anciennement GDF, n'est plus une entreprise publique. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une facture d\'Engie. (Illustration). 
Une facture d'Engie. (Illustration).  (JEAN-FRAN?OIS FREY / MAXPPP)

En France, près de quatre millions de personnes ont choisi les tarifs réglementés, dont le prix est fixé par l'État, pour le gaz. Selon Jean-Luc Mélenchon, le leader de La France insoumise, ce type de contrat a beaucoup augmenté depuis que GDF, désormais Engie, n'est plus entièrement une entreprise publique"Tout ce qu'on sait, c'est que depuis qu'Engie a été privatisé, le gaz a augmenté de 50%", a affirmé jeudi 6 février sur France 2 le député insoumis. La cellule Vrai du faux de franceinfo vous explique pourquoi c'est faux. 

Des prix qui changent souvent 

Si vous êtes au tarif réglementé, vous avez dû remarquer que votre facture de gaz a tendance à faire du yoyo. Vous ne payez jamais la même somme parce que les prix peuvent changer tous les mois. La hausse de 50% dont parle Jean Luc Mélenchon a été vraie en 2018. Cette année-là, les cours du gaz ont explosé. Cependant, les prix sont en nette baisse depuis et cela se ressent sur la facture. Par exemple en 2019, le tarif réglementé a baissé de 15%, selon la Commission de régulation de l'énergie

En tout cas, ces hausses et ces baisses n'ont aucun lien avec la "privatisation", comme le dit Jean-Luc Mélenchon. Rappelons d'abord qu'Engie n'est pas totalement privatisée. C'est devenu une société anonyme en 2008, mais l'État en est toujours le premier actionnaire et il ne compte pas vendre ses parts. 

Une taxe en forte hausse

L'ouverture à la concurrence ne change rien aux tarifs réglementés puisqu'Engie n'a pas le pouvoir de décider. C'est le ministère de l'Économie qui fixe le prix. Un calcul est réalisé tous les mois à partir d'une formule mathématique très complexe, inscrite dans la loi, et qui prend en compte les cours du gaz et les coûts d'approvisionnements pour le fournisseur. 

Mais si on paye plus cher, c'est d'abord à cause des taxes. Il y a notamment la TICGN, la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel. Elle a été multipliée par dix depuis 2014. Elle est passée de 1,20 euro par mégawatt consommé
à un peu plus de 12 euros. Elle a d'ailleurs été gelée par le gouvernement après le mouvement des "gilets jaunes".

Si on se résume, la facture de gaz réglementé a bien augmenté depuis une dizaine d'années, mais Engie n'en est pas responsable puisque ces tarifs réglementés et les taxes qui l'accompagnent sont fixés par l'État.

Une facture d\'Engie. (Illustration). 
Une facture d'Engie. (Illustration).  (JEAN-FRAN?OIS FREY / MAXPPP)