Le vrai du faux, France info

VRAI OU FAKE La "cancel culture" veut-elle vraiment supprimer la scène du baiser "non consenti" dans "Blanche-Neige" ?

Une critique publiée dans un journal local américain a entraîné une avalanche de réactions sur les réseaux sociaux et dans des médias en France. L'objet de la polémique : la scène finale du film Blanche-Neige et les Sept Nains, lorsque le prince embrasse "sans son consentement" l'héroïne endormie. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La scène du baiser du prince charmant dans le films \"Blanche-Neige et les sept nains\" de Walt Disney (1937).
La scène du baiser du prince charmant dans le films "Blanche-Neige et les sept nains" de Walt Disney (1937). (WALT DISNEY PRODUCTIONS / COLLECTION CHRISTOPHEL VIA AFP)

La "cancel culture" veut-elle supprimer la scène du baiser dans le film Blanche-Neige et les Sept Nains parce que l'héroïne endormie ne donne pas son consentement au prince charmant ? C'est en tout cas ce que dénoncent plusieurs articles publiés notamment dans Le Figaro ou sur le site de l'hebdomadaire Le Point ces derniers jours. Une idée qui a également provoqué des milliers de réactions indignées sur les réseaux sociaux. Parmi les réactions, celle du maire de Béziers, Robert Ménard. 

La "cancel culture", que l'on peut traduire par la "culture du boycott", est un phénomène qui consiste à bannir de l’espace public une personnalité ou une oeuvre pour ses actes ou ses paroles jugés immoraux, sexistes ou inégalitaires. En France, l’expression est souvent liée à celle de "politiquement correct". 

La scène finale d'une attraction de Disneyland pose "problème" selon deux chroniqueuses du SF Gate

Si le sujet est nouveau de notre côté de l’Atlantique, la scène du baiser à la fin de Blanche-Neige et l’absence de consentement de la princesse est un sujet qui crispait déjà l’opinion publique américaine (lien vers un article en anglais). Mais ce qui a réveillé la polémique, et dépassé les frontières, c’est un paragraphe d’un article du SF Gate (lien vers un article en anglais), la version en ligne du quotidien San Francisco Chronicle

Dans une critique publiée le 1er mai 2021, le jour de la réouverture de Disneyland, deux journalistes donnent leur avis sur la nouvelle version d'une attraction du parc, le Snow White's Enchanted Wish (le manège de Blanche-Neige), adaptation du film Blanche-Neige et les Sept nains. Contrairement à l’ancienne version de l'attraction, le parcours finit sur la fameuse scène où le prince réveille Blanche-Neige grâce à un baiser d’amour véritable. 

Au milieu d’une critique plutôt élogieuse de la nouvelle attraction de Disneyland, les autrices posent la question : "Il est dur de comprendre pourquoi le Disneyland de 2021 a choisi d’ajouter une scène qui véhicule ce genre d’idées rétrogrades de ce qu’un homme peut faire à une femme, surtout alors que l’entreprise s’efforce actuellement à enlever des scènes problématiques de ses attractions. [...] Pourquoi ne pas réinventer une fin qui garde l’idée du film et la place de Blanche-Neige dans la mythologie Disney, mais évite ce problème ?" Si les autrices posent cette question, c’est que l’entreprise a déjà modifié certaines de ses attractions face à des polémiques. Ce fut par exemple le cas de l’attraction Pirates des caraïbes en 2018 (lien vers un article en anglais), où une femme mise en vente à été transformée en une femme pirate.

Loin de l’appel au boycott de la nouvelle attraction dédiée à Blanche-Neige, ou même du changement total du film, l’article du SF Gate conclut que "ce tableau final est tout de même magnifiquement mis en scène, du moment que vous le voyez comme un conte de fée, et non comme une leçon de vie."

La scène du baiser dans Blanche-Neige est une invention de Disney

Malgré ces commentaires positifs, l'article du SF Gate a donc provoqué une levée de bouclier sur les réseaux sociaux. D'après Le Figaro, les "deux journalistes californiennes, "choquées" par l'attraction dédiée à l'adaptation du film à Disneyland, proposent de réécrire le conte de fées des frères Grimm."

Or, précisément, la version des frères Grimm ne comporte pas la scène du baiser au centre de cette polémique. Dans le texte publié en 1812, les serviteurs du prince transportent le cercueil de Blanche-Neige et trébuchent sur une racine. La secousse provoquée expulse un morceau de pomme coincé dans la gorge de l'héroïne, ce qui lui permet de se réveiller. Le baiser est donc une création de Disney en 1937.

La scène du baiser du prince charmant dans le films \"Blanche-Neige et les sept nains\" de Walt Disney (1937).
La scène du baiser du prince charmant dans le films "Blanche-Neige et les sept nains" de Walt Disney (1937). (WALT DISNEY PRODUCTIONS / COLLECTION CHRISTOPHEL VIA AFP)