Cet article date de plus de huit ans.

François Fillon dit-il vrai sur l’immigration en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis ?

écouter (5min)
L’ancien Premier ministre UMP affirme qu’il "y a des pays autour de nous qui ne sont pas dans Schengen et qui ont les mêmes problèmes d'immigration. La Grande-Bretagne et les Etats-Unis". Vrai ou faux ? Réponse ici.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (François Fillon le 21 mai 2014 ©MAXPPP)

Plutôt vrai

Les comparaisons sont délicates entre pays. On peut dire pour commencer que François Fillon dit vrai sur le fait que la Grande-Bretagne et les Etats-Unis ne font pas partie de l’espace Schengen !  Après, ça se complique quand il s'agit de comparer les pays entre eux.

L'OCDE, organisme international, est en mesure de lancer ces comparaisons. Pour la France, en 2012, le chiffre de l'OCDE a été de 242.000 migrants permanents en France en prenant en compte les gens venus de l'intérieur de l'Union européenne. Un chiffre en hausse de 7% par rapport à 2011.  

Grande-Bretagne

En Grande-Bretagne dont la population est comparable à celle de la France, il y a eu plus de migrants qu’en France en 2012 (282.000). François Fillon est dans le vrai sur ce chiffre brut. Mais il faut savoir que contrairement à la France, l'immigration est en forte baisse en Grande- Bretagne depuis 2010.

Jean-Christophe Dumont, chef de la division des migrations internationales à l'OCDE, explique qu’au Royaume-Uni, "un certain nombre de mesures ont été prises par le gouvernement de David Cameron pour durcir les conditions d'entrée après de nombreuses années d'immigration très forte à plus de 350.000 entrées par an alors que la France pendant la même période était à moins de 200.000. Donc des écarts assez considérables entre les deux pays ".

Autre différence entre France et Grande-Bretagne. Là bas, l'immigration de travail y est bien plus importante que chez nous où l'immigration est d'avantage une immigration familiale.

Etats-Unis

Aux Etats-Unis, il y a de manière régulière un millions d'entrées permanentes par an. Ce pays est le plus gros pays d'immigration de l'OCDE. C'est beaucoup, mais si on rapporte ce chiffre à la population totale américaine, le taux d'immigration est un peu moins élevé qu'en France.

On peut aussi comparer l'immigration américaine avec celle de l’Europe. Jean-Christophe Dumont rappelle que "pour l'ensemble de l'Union européenne, si on prend les chiffres de 2012, en terme d'immigration de ressortissants de pays tiers, de pays non européens, on a environ un million de personnes qui se sont installés en 2012 dans l'UE, un chiffre exactement comparable à celui des Etats-Unis ".  

Mais en Europe, il y a 500 millions d’habitants, contre 320 millions aux Etats-Unis. Donc, le taux d'immigration est moindre en Europe. Et c'est sans compter l'immigration irrégulière aux Etats-Unis. Là bas, il faut savoir qu'il y actuellement 11 millions de personnes sans papier. 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.