Est-ce que "3,5% de la population possèdent 50% des logements mis en location", comme l'affirme Jean-Luc Mélenchon ?

écouter (85min)

Le leader de La France insoumise dit vrai. Il avance un chiffre récent de l'Insee. En revanche, ça ne veut pas forcement dire qu'il n'y a pas de "petits propriétaires". Le "vrai du faux" vous explique.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Jean-Luc Mélenchon, le 25 mai 2022.  (THOMAS COEX / AFP)

A cause de l'inflation, les loyers pourraient augmenter dans les prochains mois. Pour éviter cette situation, Jean-Luc Mélenchon réclame un gel des loyers. Cette option est étudiée en ce moment par le gouvernement, mais la Première ministre, Elisabeth Borne, a émis quelques réserves notamment parce que, dit-elle, des retraités qui proposent un bien à la location pourraient se retrouver en difficulté financière.

Un argument balayé d'un revers de la main par le leader de La France insoumise : "Vous savez que 3,5% de la population possèdent 50% des logements mis en location, alors, assez de flûte avec le petit propriétaire", a-t-il affirmé sur BFMTV dimanche 29 mai. 

Un million de ménages possèdent au moins cinq biens 

Le chiffre avancé par Jean-Luc Mélenchon est vrai. Il est issu d'une étude récente de l'Insee, publiée en fin d'année dernière. Cette publication dit bien que 3,5% des ménages possèdent à eux seuls la moitié des logements que des particuliers louent en France. Pour être précis, il s'agit d'un million de ménages qui détiennent tous, au moins 5 biens immobiliers. 

Concernant ces multipropriétaires, il s'agit plutôt de personnes qui ont une soixantaine d'années, en couple, aisées, voire très aisées, et qui vivent dans les grandes villes. Ces multipropriétaires sont aussi souvent des travailleurs indépendants et qui investissent plutôt dans les centres-villes des grandes aires urbaines. Par exemple, à Paris, Lyon, Marseille ou encore Lille, 60% des logements en location appartiennent à des propriétaires qui possèdent au moins cinq biens. D'après l'Insee, cette poignée de multipropriétaire-investisseur reflète une "logique d'accumulation patrimoniale"

Derrière cette forte concentration, il existe aussi des petits propriétaires 

Il y a aujourd'hui un peu plus de 7 millions de ménages qui sont multipropriétaires et ils constituent, d'après l'Insee, un groupe "hétérogène". Il y a ceux dont on vient de parler qui ont investi massivement, mais il y a aussi plus de trois millions et demi de ménages, c'est à dire la moitié, qui disposent de deux logements (souvent la résidence principale et un bien à louer). 

Parmi ces propriétaires, on retrouve des profils plus modestes. Il y a, selon l'Insee, des actifs souvent de professions intermédiaires qui cherchent à épargner. Il y a aussi des retraités, notamment d'anciens commerçants, ou encore des personnes qui ont hérité. 

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.