Le vrai du faux, France info

En France, il y a 63.000 faillites d'entreprises par an ?

Invité de France Inter mercredi matin, Arnaud Montebourg a affirmé qu'il y avait en France 63.000 faillites d'entreprises chaque année. C'est plutôt vrai.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Matthieu MondoloniRadio France

Mis à jour le
publié le

(Arnaud Montebourg au Mont Beuvray en mai 2016. © Maxppp)

L’ancien ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique est revenu sur le nombre des faillites d’entreprises en France mercredi matin sur France Inter : "Vous savez, aujourd’hui, nous avons 63.000 faillites par an. C’est-à-dire qu’en fait, nous sommes à un niveau de 20.000 au-dessus de ce qui existait avant la crise. C’est pour ça que ça ne va pas mieux. 63.000 faillites, ce sont des faillites de toutes petites entreprises ”, a-t-il expliqué.

C'est plutôt vrai. Pour être précis, le dernier indice publié par la Banque de France, qui recense toutes ces statistiques, c’est 61.092 faillites en moyenne sur une année. C’est un petit peu moins que ce que dit Arnaud Montebourg, mais on est effectivement dans ces valeurs. Plutôt vrai encore quand il dit que ces faillites sont celles de “toutes petites entreprises”. Toujours d’après la Banque de France, on est autour de 53.000 micro entreprises qui font faillite chaque année. Donc ce n’est pas la totalité, mais une très large majorité effectivement. Suivent les PME, avec environ 4.000 défaillances par an. Donc les principales victimes de faillite sont les très petites, les petites et les moyennes entreprises.

Créations d'entreprises en hausse

Arnaud Montebourg dit autre chose : il affirme que c’est 20.000 de plus qu’avant la crise de 2008. Il a presque raison. Mais on ne peut pas dire, décidément, que l’ancien ministre de l’Economie fasse preuve d’une grande précision sur les chiffres. Avant la crise, on tournait autour de 47.000-50.000 chaque année. Donc c’est plutôt 10 à 15.000 de plus aujourd’hui, et non 20.000 comme l’exagère un peu Arnaud Montebourg.

Et puis, ce chiffre seul ne veut pas dire grand chose. Non, il faut le comparer au nombre de création d’entreprises chaque année. Avant la crise, il y avait en moyenne 325.000 créations d’entreprises par an. Aujourd’hui, on est autour de 525.000. Une hausse très importante qui s’explique notamment par la création, en 2008, du statut d’auto entrepreneur.

Mais quoiqu’il en soit, évidemment, plus il y a de créations d’entreprises, plus il y a de risques de faillites. En France notamment, où 30% des entreprises disparaissent après seulement trois ans d’existence.

(Arnaud Montebourg au Mont Beuvray en mai 2016. © Maxppp)