Le vrai du faux, France info

Coronavirus Covid-19 : faut-il se raser la barbe pour porter efficacement un masque ?

Depuis plusieurs jours, une infographie largement diffusée laisse entendre que les hommes doivent se raser la barbe pour se protéger contre le Covid-19.  

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Capture écran du compte twitter de l\'autorité de veille sanitaire américaine. 
Capture écran du compte twitter de l'autorité de veille sanitaire américaine.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Les fausses informations liées au coronavirus Covid-19 continuent de se multiplier. Depuis fin février, plusieurs sites internet, dont un média français, ont affirmé que les hommes devraient se raser la barbe pour porter efficacement un masque contre le virus. Cette affirmation est fausse et la cellule Vrai du faux de franceinfo vous explique pourquoi.

Une infographie de 2017

Les messages relayés sur les réseaux sociaux et sur les sites de certains médias, qui se sont corrigés depuis, reprennent une infographie de le Center for Disease Control (CDC), la très sérieuse agence fédérale de santé publique des États-Unis. L'image montre des visages avec différents types de barbe. En dessous, se trouve une croix verte ou rouge pour indiquer si elle est conforme ou non avec le port d'un masque.

Si l'image est bien réelle, elle ne date pas de l'épidémie de coronavirus Covid-19. Elle a été publiée en 2017. Cette infographie a été créée pour un blog du CDC et son auteur a voulu faire un peu d'humour. On pouvait d'ailleurs le remarquer en lisant le nom des barbes ou des moustaches puisqu'il y a le style Franck Zappa, Dali ou Zorro.

Le texte qui accompagne l'infographie explique bien que l'étanchéité des masques peut être gênée par les barbes, mais ce billet parle de protections professionnelles qui doivent être étanches pour des professions à risques, comme dans le bâtiment ou pour le personnel soignant. L'autorité de veille sanitaire américaine a d'ailleurs réagi sur Twitter en précisant qu'"elle ne recommande pas ces masques respiratoires pour le grand public contre le coronavirus". Mais son message a été beaucoup moins partagé que la fake news.

Capture écran du compte twitter de l\'autorité de veille sanitaire américaine. 
Capture écran du compte twitter de l'autorité de veille sanitaire américaine.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)