Le vrai du faux, France info

Claude Bartolone dit-il vrai sur l'immigration en Allemagne et en France ?

Alors que la Suisse vient de se prononcer pour une limitation de l'immigration, le président de l'Assemblée affirme que l'immigration peut être bonne pour l'économie. "Je prends l'exemple des résultats économiques de l'Allemagne. En Allemagne, aujourd'hui, il y a plus d'immigration qu'en France". Vrai ou faux ? Réponse ici.

(©)

Vrai

En 2013, en France, le solde migratoire a été de 40.000 personnes, selon l'Insee. Et le nombre total d'étranger était de 3,8 millions, selon les chiffres du recensement de 2010.

En Allemagne, le solde migratoire pour 2013 a été 400.000, selon l'institut de statistiques Destatis. C'est un record depuis 1993. C'est simple, l'an dernier en Allemagne, sans l'apport migratoire, la population aurait diminué de plus de 200.000 personnes. Il y avait 7,2 millions d'étrangers en Allemagne en 2012. 

Allemagne : d'où viennent les immigrés ? 

80 % des nouveaux arrivants viennent de l'Union Européenne, et beaucoup des pays qui ont récemment adhéré à l'UE. Le groupe le plus important, ce sont les Hongrois, suivi des Roumains, des Bulgares et des Polonais.
Parallèlement, le nombre d'étrangers venus de pays en crise  l'Europe a continué de progresser. Les Espagnols et les Grecs arrivent en tête dans cette catégorie.

Ou vont-ils ?

Les immigrés vont en priorité dans les Länder riches. Au premier rang desquels la Bavière. 66.000 étrangers supplémentaires sont arrivés en 2012 en Bavière où certains conservateurs dénoncent l'arrivée de Roumains et des Bulgares, soupçonnés de vouloir toucher des aides sociales. Un des slogans de la CSU bavaroise en ce moment, c'est "qui triche dégage !".

Besoin d'immigration

L'économie allemande avec un taux de chômage de 6,8% absorbe cette immigration importante. Elle en a même énormément besoin car il le pays souffre toujours d'un déficit de naissance. Sans l'immigration, la population active recule. Ce n'est pas le cas de la France où la population active grimpe de 120.000 personnes chaque année dans un contexte de chômage à 11%. 

(©)