Le vrai du faux, France info

Christian Estrosi dit-il vrai sur les fermetures d'usines ?

Le Vrai du faux se penche ce matin sur une déclaration du député-maire de Nice  Christian Estrosi : "Lorsqu'il y avait une usine qui fermait il y avait en même temps une usine qui se créait lorsque j'étais en charge de l'Industrie. Aujourd'hui, lorsqu'il y a une usine qui ouvre, il y en a deux qui ferment." Vrai ou faux ?

(©)

C'est faux

En l'absence de données de l'Insee sur l'ensemble de la période concernée, prenons ceux de Trendeo, un observatoire indépendant qui observe à la loupe la situation des usines de plus de 10 salariés. 

Sur la période pendant laquelle Christian Estrosi a été ministre de l'Industrie, soit 2009-2010, il y a eu 639 fermetures contre 384 ouvertures. Si on fait le ratio, cela fait donc 1,6 fermeture d'usines pour une ouverture. Christian Estrosi a donc tort.Le nombre d'usine a baissé en France sous son ministère. 

Mais a-t-il raison sur la situation actuelle ?

Alors que dit Trendeo ? De 2012, début de la présidence Hollande à fin 2013, il y a eu 296 créations pour 530 destructions. Résultat : 1,7 fermeture de sites industriels pour une ouverture. Un peu en dessous des estimations de Christian Estrosi.

Mais si le ratio ouvertures/fermetures semble stable entre 2009 et 2013, ce n'est pas vraiment le cas. La tendance est même inquiétante comme l'explique David Cousquer gérant de Trendeo. 

Car derrière ces fermetures, des emplois sont évidemment en jeu. L'industrie manufacturière reste la plus touchée en France avec 23.000 suppressions l'an dernier et en 2012 dont le tiers dans le seul secteur de l'automobile. Chiffre à la hausse depuis le pic de la crise en 2009.

(©)