Le vrai du faux, France info

Bernard Debré dit-il vrai sur le départ envisagé de François Hollande ?

Le Vrai du Faux se penche ce matin sur une phrase qu'on entend beaucoup en ce moment dans les rangs de l'opposition. C'est notamment le cas du député UMP Bernard Debré : "Monsieur Hollande, avant d'être élu il y a quelques années, disait : à mi-mandat, je ferai le bilan. Et si ça ne va pas, je m'en irai."

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(François Hollande aurait déjà envisagé de quitter l'Elysée, d'après le député UMP Bernard Debré © Maxppp)

Même si Bernard Debré est un peu trop affirmatif, c'est vrai : François Hollande a effectivement dit qu'il pourrait quitter l'Elysée en cours de mandat. C'était en 2006 dans Devois de Vérités, un livre d'entretien avec le journaliste Edwy Plenel. Celui qui était alors encore Premier secrétaire du Parti socialiste dit ceci : 

"Je pense qu'il y a forcément un exercice de vérification démocratique au milieu de la législature. " Et un peu plus loin, il ajoute : "Si d'aventure, à l'occasion de la vérification démocratique, une crise profonde ou des élections législatives intervenaient, contredisant l'élection présidentielle, nous en tirerions toutes les conséquences en quittant la présidence ". 

Reste à savoir ce que François Hollande entend par vérification démocratique. Il s'agit d'après lui "d'un devoir de vérité pour retrouver un rapport de confiance " avec les Français. C'est précisément ce qui lui manque aujourd'hui. Et pour retrouver la confiance François Hollande proposait en 2006 un plan en trois étapes, "d'abord au Parlement, ensuite avec les partenaires sociaux et éventuellement devant les citoyens.

 

On semble bel et bien être arrivé à la première étape puisque Manuel Valls va demander la confiance du Parlement dans un peu plus d'une semaine mardi prochain. Reste à savoir si le chef de l'Etat tiendra parole sur les deux dernières étapes, y compris quand il évoquait l'idée d'organiser "éventuellement" un référendum.

Le plus numérique du Vrai du faux 

Najat Vallaud-Belkacem propose d'enseigner l'arabe aux enfants. C'est ce qu'on apprend dans une lettre officielle adressée aux maires avec la signature de la ministre. Elle y déclare vouloir aider les communes à mettre en place des "animations attractives et durables" dans le cadre de l'application de la loi sur les rythmes scolaires. Et parmi ces animations : un heure par semaine consacrée à la découverte de la langue arabe. Sauf que c'est un faux. 

Décryptage à lire ici ►►► Fausse lettre de Najat Vallaud-Belkacem : le ministère va porter plainte

 

(François Hollande aurait déjà envisagé de quitter l'Elysée, d'après le député UMP Bernard Debré © Maxppp)