Cet article date de plus de huit ans.

Arnaud Montebourg dit-il vrai sur les voitures hybrides et électriques ?

écouter
Le ministre du Redressement productif affirme que les ventes de véhicules hybrides ont progressé de 11% en six mois et que celles des voitures électriques ont, elles, augmenté de 116%. Et cela, grâce au plan automobile lancé par le gouvernement en juillet dernier. Vrai ou faux ? Réponse ici.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Faux

En six mois, ces chiffres sont contestables. Entre septembre 2012 à février 2013, le Comité des constructeurs français d'automobiles fait état lui d'une progression des ventes de 25,7% pour les véhicules hybrides et de 25,88% pour les voitures électriques.

Chiffres annuels

Arnaud Montebourg a peut-être confondu avec les chiffres annuels, ceux de l'ensemble de 2012 comparés à ceux de 2011. Sur cet indicateur, les ventes de voitures hybrides progressent de 104%, pas tout à fait 111% comme le dit le ministre.
Quant aux voitures électriques, leurs ventes grimpent de 115%, le  ministre avait dit 116%.
Quoi qu'il en soit, ces deux hausses importantes ne peuvent pas être mises à l'actif du "plan automobile " du gouvernement dont parle Arnaud Montebourg puisqu'elles couvrent toute l'année 2012.  
Les voitures hybrides et électriques ne représentent que 1,7% du marché automobile français. 

Diesel

Arnaud Montebourg affirme par ailleurs que "l'air qui sort du pot d'échappement d'un véhicule diesel aujourd'hui en vente en France, c'est l'air que vous respirez, qui est normal" . Le ministre ajoute que c'est l'Académie de médecine qui le dit dans un texte datant de novembre 2012.

Vrai

C'est écrit dans un document qui rappelle que, depuis 2011 toutes les voitures particulières à moteur diesel sont équipées d'un filtre à particule (Norme Euro 5) qui filtrent 99% des particules fines et ultrafines. L'Académie de médecine écrit noir sur blanc, qu'en sortie de pot d'échappement, la teneur en particules est similaire à celle de l'air ambiant. L'air ambiant qui, soit en dit en passant, n'est pas pur à 100% dans de nombreuses villes de France.
Le gros problème restant comme on le sait les vieux véhicules diesels qui représentent 40% des émissions de particules fines en milieu urbain.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.