Le vrai du faux, France info

Anne Hidalgo dit-elle vrai sur le parc de voitures diesel en France ?

La candidate socialiste à la mairie de Paris affirme que "le parc diesel est passé de 40% à 70% en dix ans en France, sous l'impulsion des gouvernements précédents, dont une ministre de l'Ecologie qui soutenait beaucoup le diesel. Je pense à Nathalie Kosciusko-Morizet". Vrai ou faux ? Réponse ici.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Faux sur le parc

Avant de découvrir pourquoi Anne Hidalgo alterne faux et vrai, il n'est pas superflu de faire le tri de trois chiffres souvent cités à propos du diesel. 80%, 70% et 80%.

80% : part du diesel dans la consommation totale de carburants en France en 2012. 70% : pourcentage de ventes des véhicules diesel ces dernières années. (72% exactement en 2012, d'après le Comité des constructeurs français d'automobile).  60% : pourcentage de véhicules diesel en 2012 dans le parc automobile français (l'ensemble des véhicules en circulation).   Anne Hidalgo dit faux puisqu'elle parle de 70% de diesel dans le parc français alors que c'est seulement 60%. Elle fait une confusion avec les ventes de voitures diesel.
Dans la même phrase, elle dit que dix ans plus tôt, le parc diesel était à seulement 40%. C'est presque vrai puisqu'en 2002, 38% du parc français était diesel.

Vrai (en partie) sur le soutien au diesel entre 2002 et 2012

Anne Hidalgo se sert ensuite du diesel pour attaquer Nathalie Kosciusko-Morizet, sa rivale dans la course à la mairie de Paris. Elle affirme que NKM a soutenu ce carburant quand elle était au gouvernement.
 
C'est vrai quand on se souvient d'une décision bien précise qui a boosté les ventes de diesel quand Nathalie Kosciusko-Morizet était secrétaire d'Etat à l'Ecologie. En 2008, le gouvernement instaure le bonus-malus écologique sur les émissions de C02.   
Or, les véhicules diesel rejettent peu de C02. Ils bénéficient donc à plein du bonus. Les acheteurs se ruent sur ce type de motorisation.
Résultat, dés 2008, pour la toute première fois, le nombre de véhicules diesel en circulation passe devant le nombre de véhicule essence.

En revanche sur le plan des taxes (TIPP), il n'y a pas eu de mesures favorisant le diesel entre 2002 et 2012.
Au contraire, en 2004 le gazole s'est rapproché de l'essence. Depuis rien n'a bougé. L'écart de taxes entre les deux carburants est resté le même, d'après l'UFIP, l'Union française des industries pétrolières.

(©)