Le vrai du faux, France info

"87% des contrats aujourd'hui sont des CDD" ?

Voilà ce qu'affirme le tout nouveau secrétaire d'Etat, Jean-Vincent Placé. C'est plutôt vrai... même s'il oublie de préciser que cela ne vaut que pour les nouvelles embauches. Pour le reste, le CDI reste la norme en France.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Jean-Vincent Placé a raison de dire que 90% des contrats sont en CDD... à condition de parler d'embauches © Maxppp)

Cela ressemble à un paradoxe. Depuis quelques semaines, deux chiffres sont très souvent répétés dans le cadre du débat sur le projet de loi Travail. D'un côté, il y a ceux comme Jean-Vincent Placé qui affirment que ce texte va créer des emplois dans une France où "87% des contrats sont en CDD ". De l'autre, un syndicaliste comme Jean-Claude Mailly (FO) explique que le texte va fragiliser l'emploi alors que "85% des contrats sont en CDI ". Bref, en apparence, le premier dit exactement le contraire du second.

Sauf qu'ils ont tous les deux plutôt raison

L'explication est en fait plutôt simple. Quand Jean-Vincent Placé parle de flux, Jean-Claude Mailly parle de stock. Le nouveau secrétaire d'Etat "oublie" de le préciser mais il parle des nouvelles embauches. Et d'après les chiffres du ministère du Travail, plus de 90% de ces embauches sont des CDD ou des missions d'intérim. Et ce phénomème prend de plus en plus d'ampleur. En l'espace de 12 ans, le nombre de contrats à durée déterminé à bondi de plus de 75% en France. 

(Plus de 90% des nouvelles embauches se font en CDD ou en intérim ©)

Voilà pour le flux des contrats de travail. Maintenant si l'on regarde les stocks, c'est-à-dire, quels contrats de travail pour l'ensemble des salariés français, on observe que l'écrasante majorité sont bien des contrats à durée indéterminée

{% embed infogram quels_contrats_pour_les_23_millions_de_salariesfrancais" style="color:#989898!important;text-decoration:none!important;"> Quels contrats pour les 23 millions de salariés français ?
Create pie charts

%} Et malgré l'augmentation du nombre d'embauches en CDD, le nombre de CDI ne baisse pas ces dernières années. Car si les contrats temporaires sont de plus en plus nombreux en France, ils sont aussi de plus en plus courts. D'après les chiffres de la Dares, la moitié de ces contrats ne dépassaient pas 10 jours en 2013, soit 4 de moins en l'espace d'un an.

(Jean-Vincent Placé a raison de dire que 90% des contrats sont en CDD... à condition de parler d'embauches © Maxppp)