Le vrai du faux numérique, France info

Non, cette photo ne montre pas des réfugiés refusant d'aider une femme

Une photo prise par un journaliste de l'agence AP a été partagée des milliers de fois. Elle montrerait le "vrai visage" de réfugiés qui refusent d'aider une femme. C'est faux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(De nombreux internautes ont inventé la légende de cette photo. © Capture d'écran Twitter)

La photo a été partagée des milliers de fois. On y voit une réfugiée portant deux bébés, l’un sur le dos, l’autre à bout de bras, et une petite fille qui lui tient la main. Elle semble peiner sur la route, sous une pluie battante. Autour d’elle, sept jeunes hommes, des migrants eux aussi, qui ne l’aident pas.

Il n’en fallait pas plus pour que les internautes légendent eux-mêmes cette photo, prétendant que c’était là “le vrai visage des réfugiés ”, que cela montrait “comment les hommes traitaient réellement les femmes chez les migrants ”. Certains sites sont même allés jusqu’à prétendre que cette photo avait été censurée par les médias car ils ne voulaient pas que cela nuise à l’image des réfugiés.

Sauf que c’est faux. Evidemment, les médias ne l’ont pas censurée. Cette photo a été prise par un journaliste d’AP, l’agence de presse américaine. Et il a réagit sur le site canadien Métro suite à la rumeur qui enflait autour de son cliché. Il a expliqué l’avoir prise en octobre 2015 entre la Serbie et la Croatie. Les jeunes hommes et la femme ne se connaissaient pas, dit-il. Ils avançaient simplement plus vite qu’elle. Le photographe d’AP doute même qu’ils parlaient la même langue. Et puis, il y avait beaucoup de monde.

Bref, la photo ne montre rien de plus que des réfugiés sur une route… Et ne dit rien d’un refus de solidarité… Et on insiste encore : elle n’a pas été censurée...

(De nombreux internautes ont inventé la légende de cette photo. © Capture d'écran Twitter)