Le vrai du faux numérique, France info

Le retour de la rumeur sur la galette des rois à Brest

Plusieurs dizaines de messages affirment que la mairie de Brest a décidé de ne pas distribuer de couronnes aux écoliers de la ville qui trouvent la fève... par respect pour les musulmans. C'est faux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Le retour de la rumeur sur la galette des rois à Brest © Capture d'écran Twitter)

"Les petits Brestois sont privés de couronne des rois !", voilà en substance les messages postés ces derniers jours sur Twitter et Facebook. La raison de cette décision municipale ? D'après un article publié sur le site de France 3, il ne fallait pas choquer "certaines communautés" car les couronnes en question comportaient l'inscription "épiphanie".

Sauf que... 

Cette histoire n'est pas récente puisqu'elle remonte à l'hiver 2013. A l'époque, la mairie de Brest avait effectivement décidé de retirer les couronnes qui accompagnaient la traditionnelle galette des rois dans les écoles de la ville. Une décision justifiée par deux raisons, comme l'explique cet élu munipal sur son blog.

Les couronnes du fournisseur de la ville comportait le logo de l'entreprise et la mention "bonne épiphanie". Or les entreprises sous contrat avec les collectivités ne peuvent pas faire de publicité sur leurs produits et elles doivent respecter la laïcité. A lui seul, le logo de l'entreprise était donc une raison suffisante pour retirer les couronnes. 

Mais le débat s'est donc focalisé sur la deuxième raison avancée par la majorité socialiste de la mairie de Brest. Les élus PS expliquent que le terme "épiphanie" est connoté religieusement, contrairement à l'appellation "galette des rois". "On parle d’ailleurs bien de Noël et non de la Fête de la nativité. Idem pour Pâques qui est la Fête la résurrection, sur le plan religieux", se défend l'élu local Thierry Fayret.

Ceci dit, des galettes des rois ont donc bien été servies aux enfants des écoles brestoises en 2013 et les couronnes ont été distribuées à nouveau en 2014.

(Le retour de la rumeur sur la galette des rois à Brest © Capture d'écran Twitter)