Le vrai du faux numérique, France info

Le "coucou de Twitter" a encore frappé

Ashton Carter, un ancien du Pentagone, a annoncé lundi qu'il était le nouveau secrétaire d'Etat américain à la Défense... avant même que la Maison Blanche ne le confirme. Il s'agissait en fait d'une nouvelle usurpation d'identité du journaliste italien Tommasso De Benedetti.

(Le faux compte du futur secrétaire d'Etat américain à la Défense © DR)

"Le président Obama m'a appelé pour m'annoncer que je serai le prochain secrétaire d'Etat à la défense. Je suis honoré et heureux ", affirme un message posté par "le compte officiel Twitter" de Ashton Carter, effectivement pressenti pour occuper le poste laissé vacant par Chuck Hagel la semaine dernière. Le souci, c'est que la Maison Blanche ne l'avait pas encore a confirmé... ce qui fait mauvais genre.

Trois quarts d'heure plus tard, Ashton Carter publie un nouveau message : "Désolé, ce compte est un faux créé par le journaliste italien Tommasso De Benedetti ". Le sans doute futur secrétaire d'Etat à la défense est donc la dernière victime de celui qui a acquis le surnom de "coucou de Twitter" en raison des nombreuses usurpations d'identité de nombreuses personnalités. 

Ces dernières années, il a notamment endossé le costume de François Fillon lorsque ce dernier était encore Premier ministre. 

(@Fillonfrançois, le faux compte de l'ancien Premier ministre © DR)

L'Italien est aussi connu pour avoir notamment annoncé la mort de personnalités, dont Fidel Castro, le pape ou ejncore Bachar al Assad en 2012. Malgré les nombreux indices qui permettaient de penser que ces annonces ne sont pas crédibles, le message sur la mort du président syrien a entraîné une hausse des prix du pétrole, d'après un article du Huffington Post

Dans une interview à l'AFP publiée l'an dernier, Tommasso De Benedetti revendique des "jeux" et des "plaisanteries". Mais il affirme également vouloir "démontrer la fragilité des médias sociaux, où n'importe qui peut être n'importe qui ". Il invite les journalistes "à être plus prudents, à procéder à toutes les vérifications nécessaires ".

(Photo de profil d'un compte présenté comme celui de Tommasso de Benedetti © DR)

Avant de se lancer dans cette mission, l'Italien était surtout connu pour avoir inventé et fait publier des interviews de grands écrivains dans plusieurs journaux italiens. Il a été démasqué lorsque l'Américain Philip Roth a découvert qu'on lui avait prêté des propos anti-Obama.

(Le faux compte du futur secrétaire d'Etat américain à la Défense © DR)