Le vrai du faux numérique, France info

Des poissons d'avril périmés circulent toujours

Trois semaines après la date, des blagues publiées dans la presse ou sur certains sites d'actualités continuent d'être partagées très sérieusement sur les réseaux sociaux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Anne Hidalgo flashée, l'une des blagues du 1er avril qui continuent à circuler © capture d'écran de Twitter)

Les blagues du 1er avril ne semble pas avoir de date de péremption sur les réseaux sociaux. Trois semaines après la publication de dizaines de faux articles sur des sites d'actualités d'ordinaire sérieux, certaines informations inventées continuent d'être massivement partagées au premier degré sur les réseaux sociaux. Sans doute parce qu'elles chatouillent certaines cordes sensibles... Deux exemples : 

Non, Anne Hidalgo n'a pas été flashée à 210 km/h

C'est une blague a été publiée sur le site du Parisien-Aujourd'hui en France le 31 mars dernier... de quoi, normalement, mettre la puce à l'oreille. Ce qui n'a pas empêché des centaines d'internautes de partager très sérieusement la fausse information. 

Non, les villes qui comporte un "saint" ne seront pas débaptisées

Cette fois, c'est l'hebdomadaire Minute qui a lancé la rumeur : Manuel "Valls veut débaptiser 5.000 communes françaises". En l'occurrence, celles qui portent un nom de saint, "au nom du vivre ensemble". Article publié... le 1er avril dernier. Mais, beaucoup semblent avoir pris cette "blague" au premier degré. 

(Anne Hidalgo flashée, l'une des blagues du 1er avril qui continuent à circuler © capture d'écran de Twitter)