Les hommes peuvent-ils avoir le cancer du sein ? Les cigarettes électroniques sont-elles dangereuses pour la santé ? Le Vrai du Faux Junior

écouter (5min)

Cette semaine dans le Vrai du Faux Junior, les élèves s'interrogent sur le cancer du sein des hommes et sur les cigarettes électroniques jetables.

Article rédigé par
Antoine Deiana - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
C'est ce qu'on ajoute dans les cigarettes électroniques qui est dangereux pour la santé. (KOEN VAN WEEL / ANP MAG)

Les hommes peuvent-ils avoir un cancer du sein ? Les cigarettes électroniques sont-elles dangereuses pour la santé ? Les élèves du collège Georges-Brassens à Taverny (Val-d'Oise) nous interrogent et nous leur répondons.

Les hommes concernés par 1% des cancers du sein

Timéo se demande s'il est vrai "que les hommes peuvent avoir le cancer du sein". Une question qui a surpris ses camarades et pour cause, quand on parle cancer du sein, c'est généralement à propos des femmes.

Pourtant, c'est vrai, les hommes peuvent avoir le cancer du sein. Les statistiques montrent qu'il y a environ 1% des cancers du sein qui surviennent chez les hommes, ce qui représente entre 550 et 600 cancers par an. Emmanuel Ricard, délégué à la prévention et promotion du dépistage au sein de l'association la ligue contre le cancer, admet que "ça peut sembler bizarre car, en général, on pense que le sein c'est féminin, sauf que les hommes ont aussi une glande mammaire qui est à l'endroit où se développe le cancer et ça les jeunes garçons peuvent s'en rendre compte au moment de la puberté, puisque comme les filles, à ce moment-là, ils peuvent avoir les seins qui gonflent et qui deviennent tendus."

Les cancers du sein chez les hommes touchent les plus de 70 ans en moyenne, malheureusement, en général, ils sont traités à des stades très avancés car les gens sont mal informés sur ce sujet et n'imaginent pas que ça existe chez les hommes. Emmanuel Ricard nous explique qu'on peut "repérer un cancer du sein, d'abord par l'autopalpation, en appuyant avec ses doigts tout autour du sein afin de voir s'il y a une boule. Ensuite on peut le repérer par observation, si on voit que son téton se modifie ou si on voit un écoulement de quelque chose qui ressemble à du lait ou à un liquide un peu sanguinolent. Enfin sur l'aspect de la poitrine, si vous avez des modifications qui apparaissent, il faut aller consulter un spécialiste."

La cigarette électronique peut être dangereuse pour les poumons

Owen se demande si les cigarettes électroniques sont dangereuses pour la santé.

Mathieu Molimard, pharmacologue et pneumologue au CHU et à la faculté de Bordeaux, lui répond que même si la cigarette électronique est moins dangereuse que la cigarette classique, il faut dans tous les cas éviter de faire entrer autre chose que de l'air dans ses bronches et ses poumons "qui sont un filtre à air fragile". Mathieu Molimard rappelle que le pire c'est la cigarette avec du tabac, du cannabis ou d'autres produits qu'on allume, "car la combustion produit des goudrons et des milliers de composés chimiques différents avec tous les risques que cela engendre, c'est-à-dire une augmentation des risques d'à peu près tous les cancers, cela peut aussi amener à des atteintes cardiaques et pulmonaires."

Mathieu Molimard reconnaît qu'il n'y a pas de combustion avec la cigarette électronique et c'est pourquoi elle reste moins dangereuse que la cigarette classique, néanmoins "le risque est lié aux liquides que l'on met dedans, avec tous des solvants comme le propylène glycol ou la glycérine qui peuvent augmenter l'inflammation des bronches, voire même donner des troubles cardiaques." Mais le pire selon le pneumologue du CHU de Bordeaux, c'est "d'ajouter des huiles comme la vitamine E, l'huile de cannabis ou de CBD." Mathieu Molimard explique que "le poumon ne supporte pas l'huile, ça donne des pneumopathies qu'on appelle des pneumopathies lipidiques qui amènent en réanimation voire à la mort, y compris chez les jeunes." Mathieu Molimard indique enfin que l'addictovigilance a recensé "plusieurs dizaines de cas de jeunes hospitalisés en France pour des effets indésirables neurologiques ou psychiatriques." En résumé c'est surtout ce qu'on met dans les cigarettes électroniques qui est dangereux.

A noter qu'il y a aussi un phénomène de mode qui touche principalement les jeunes depuis un an : la cigarette électronique jetable, la puff, bouffée en anglais. Il s'agit d'une mini e-cigarette au goût fruité et sucré, qu'on peut acheter dans les bureaux de tabac. En octobre dernier, une enquête de l'association Alliance contre le tabac a révélé que 13% des ados de 13 à 16 ans ont déjà testé la puff et 9% en ont déjà acheté. Pour Loïc Josserand, président d'Alliance contre le tabac, "on est en train de faire naître la prochaine génération de fumeurs avec un produit qui va les rendre addicts extrêmement rapidement, parce qu'on est sur des taux de nicotines, qui même s'ils peuvent paraître faibles chez les très jeunes, peuvent quand même rendre addict."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.