Le sens des mots, France info

Le sens des mots. "Retraite", la spiritualité et la jouissance pécuniaire

Tout l'été sur franceinfo, Marina Cabiten et la sémiologue Mariette Darrigrand s’arrêtent sur les termes qui ont marqué l’actualité de l’année écoulée. Aujourd'hui, la retraite.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Trois résidentes d\'une maison de retraite profitent de leur temps libre en jouant aux cartes.
Trois résidentes d'une maison de retraite profitent de leur temps libre en jouant aux cartes. (GUILLAUME BONNEFONT / MAXPPP)

Il n'y a pas si longtemps, c'était la retraite qui occupait le coeur de l'actualité. Pendant de nombreuses semaines, les médias en parlaient à travers les grèves, les manifestations et l'article 49.3. Aujourd'hui, la réforme des retraites qui faisait débat a été suspendue.

franceinfo : Mariette Darrigrand, vous êtes sémiologue spécialisée dans l'analyse du discours médiatique et dirigeante du cabinet Des faits et des signes. "Retraite" est issu de deux racines qui ont fini par fusionner. La première vient du latin re-trahere qui signifie "se retirer loin du monde". Elle a donné le sens spirituel au terme "retraite".

Mariette Darrigrand : C'est la notion que l'on qualifiait de "retirement" en français de la Renaissance. Le terme a ensuite disparu dans la langue française mais est resté en anglais. C'est un sens qui revient à la mode de nos jours, avec la méditation, le yoga et la reconnexion à ce que certains qualifient "les vraies choses de la vie". Spiritualité, calme, beauté, bien loin des luttes sociales.

Ce re-trahere latin a aussi donnée à la fin du Moyen-Âge et à la Renaissance un autre usage du mot retraite. Une mise en retrait, non pas pour s'éloigner du monde, mais pour prendre le temps de préparer une action. Le terme était utilisé en escrime ou en danse notamment.

Exactement, c'est la même chose pour l'expression "battre en retraite", à la guerre. Dans l'imaginaire collectif, elle est synonyme de fuite et de défaite, mais c'est aussi une tactique parfois assumée. Reculer pour mieux contre-attaquer.

De nos jours, la retraite est synonyme de rémunération, de pension de retraite. Dans ce cas, le mot découle d'une seconde racine latine, retractare, qui signifie donner une deuxième traite.

Cela arrive parfois : les deux racines ont fini par s'amalgamer, l'immatériel représenté par re-trahere et le matériel par retractare. Ce n'a pas été le cas en espagnol par exemple, avec d'un côté el retiro pour l'idée de la retraite religieuse, et de l'autre la jubilación pour la jouissance pécuniaire. 

Trois résidentes d\'une maison de retraite profitent de leur temps libre en jouant aux cartes.
Trois résidentes d'une maison de retraite profitent de leur temps libre en jouant aux cartes. (GUILLAUME BONNEFONT / MAXPPP)