Le sens des mots, France info

Le sens des mots. "Réanimation", puissance vitale et valeur poétique

Tout l'été sur franceinfo, Marina Cabiten et la sémiologue Mariette Darrigrand s’arrêtent sur les termes qui ont marqué l’actualité de l’année écoulée. Aujourd'hui, la réanimation.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un patient en réanimation au secteur Covid-19 du CHU de Brest est entouré de personnel médical.
Un patient en réanimation au secteur Covid-19 du CHU de Brest est entouré de personnel médical. (QUEMENER YVES-MARIE / MAXPPP)

Le coronavirus a sorti le mot "réanimation" de la sphère médicale pour le transformer en enjeu national. Durant l'épidémie, la "réa" a été scrutée.

franceinfo : Mariette Darrigrand, vous êtes sémiologue spécialisée dans l'analyse du discours médiatique et dirigeante du cabinet Des faits et des signes. Dans réanimation, le préfixe nous rappelle l'origine spirituelle du mot.

Mariette Darrigrand : Oui, il faut entendre dans réanimation le mot "âme", qui se disait anima en latin. Dans la société de la fin du Moyen-Âge qui était très chrétienne et croyait beaucoup aux miracles, la vie pouvait renaître mystérieusement, soit grâce au médecin et ses onguents, soit grâce à Dieu et ses saints. Le corps pouvait vieillir et mourir matériellement, mais son âme, elle, était éternelle.

On est loin de la haute technologie médicale d'aujourd'hui, pourtant, la réanimation conserve encore un parfum de mysticisme. Ce sont les malades de ce service, parfois appelés miraculés, dont on peut dire qu'ils reviennent de loin. La réanimation est encore aujourd'hui une bataille entre la vie et la mort.

En effet, ce mot a toujours eu beaucoup de puissance vitale, venue de Dieu voire auparavant d'Apollon, dieu grec de la médecine, et d'Artémis, déesse qui se battait contre la mort et protégeait les femmes qui accouchaient. Mais il y a aussi une très forte valeur poétique.

Celle-là nous l'avons complètement perdue. La réanimation est aujourd'hui liée au drame et à la ville, pas du tout à des images de nature, de romantisme.

Pourtant, "réanimation" entre dans la langue française à travers la poésie du XVIe siècle de Ronsard, Du Bellay. Des textes qui célèbrent la rose ou les feuillages qui ressuscitent à chaque sortie d'hiver. Pour les gens de l'époque, il s'agit d'une vraie réanimation. Le terme est très visuel, chargé de couleurs vives (vert vital, blanc, rouge), d'odeurs et de touchers. On peut se demander si nous n'allons pas vivre une belle réanimation de notre société, de notre économie. Un miracle peut-être.

Un patient en réanimation au secteur Covid-19 du CHU de Brest est entouré de personnel médical.
Un patient en réanimation au secteur Covid-19 du CHU de Brest est entouré de personnel médical. (QUEMENER YVES-MARIE / MAXPPP)