Cet article date de plus d'un an.

Le sens des mots. Courbe, un terme utilisé sans rondeur dans les médias

écouter (3min)

Tout l'été sur franceinfo, Marina Cabiten et la sémiologue Mariette Darrigrand s’arrêtent sur les termes qui ont marqué l’actualité de l’année écoulée. Aujourd'hui, le mot "courbe".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Evolution de la courbe des décès par pays.  (FRANCEINFO)

Du nombre de cas de coronavirus au taux de chômage en passant par les températures, la courbe est une façon de montrer l’actualité sans détour. Courbe, un mot à la racine latine, "curvus", que nous entendons encore dans le mot anglais “curve”. L’adjectif désigne quelque chose qui est dépourvu de ligne droite.

franceinfo : Mariette Darrigrand, vous êtes sémiologue spécialisée dans l'analyse du discours médiatique et dirigeante du cabinet Des faits et des signes. Aujourd’hui "courbe" est un incontournable du vocabulaire médiatique, pour exprimer une actualité à travers des chiffres, donc sous un angle plutôt mathématique. Pourtant, historiquement, ce mot est davantage rattaché à l’univers poétique.

Mariette Darrigrand : "La courbe de tes yeux fait le tour de mon cœur", chantait Paul Eluard, il y a presque un siècle. Un mot qui a une très grande capacité imaginaire, il peut aller du corps, plutôt féminin, vers les paysages, les courbes d’un vallon, d’un lagon. La notion de courbe porte une belle analogie entre l’humain et la nature. Et d’ailleurs quand Eluard parlait de la courbe du regard féminin, dans les années 20, au même moment, des sculpteurs proposent des femmes en courbes.

C’est le cas de Modigliani, ou de Brancusi. Mais de nos jours, l’expression “courbes féminines” tombe un peu en désuétude et pour cause, notre société de l’image aime afficher des corps féminins mince, musclés, secs. Ce manque de rondeur, il se constate aussi dans le discours médiatique actuel, pourtant lui truffé de courbes.

Globalement aujourd’hui, la courbe est une notion mathématique. Durant la crise COVID, l’évolution des choses nous a montré beaucoup de graphiques à base de pics, de plateaux, de projections algorithmiques. Et puis il y a les courbes économiques : courbes de croissance, de faillites, de reprises… Et on peut souligner que ces graphiques ne se gênent pas pour être abrupts et former des angles ou des lignes droites, trahissant ainsi la définition du mot courbe.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Le sens des mots

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.