Le sens de l'info, France info

Le sens de l'info. La mémoire et l'oubli

Le philosophe Michel Serres et Michel Polacco parlent de la mémoire et de l’oubli. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Michel SerresMichel PolaccofranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le cerveau est une machinerie complexe qui trie et stocke toutes les informations mémorielles, anciennes et présentes
Le cerveau est une machinerie complexe qui trie et stocke toutes les informations mémorielles, anciennes et présentes (ELISABETH DE POURQUERY / FRANCEINFO)

La mémoire et l'oubli...Pour Michel Serres, le droit est fondé sur la prescription et la prescription elle-même marque la frontière entre le droit, c’est-à-dire le tribunal de justice, et l’histoire, c’est-à-dire le pardon.

"Dans sa chute, il avait perdu connaissance ; quand il était revenu à lui, le présent, ainsi que les souvenirs les plus anciens et les plus banaux, étaient devenus intolérables à force de richesse et de netteté. Il s’aperçut peu après qu’il était infirme. (…) Sa perception et sa mémoire étaient maintenant infaillibles."

Funes ou la mémoire (1942), Fiction de Jorge Luis Borges,  inspirée d’une histoire vraie : celle d’un patient, "S.", suivi par le psychologue russe Alexandre Luria.

La mémoire est nécessaire dans l’apprentissage, l’acquisition des connaissances et les performances de l’individu. De plus, l’activation des circuits de la mémoire fait appel aux mêmes neurones que la perception et la compréhension.

La mémoire influence nos comportements 

Face au stress, appétence pour certains aliments ou réactions aux émotions. Elle affiche des liens avec le sommeil qui est un moment important de sa fixation. Elle a tendance à se faire distante au cours de notre vie, soumise aux facteurs du vieillissement, allant parfois jusqu’à la pathologie et mettant ainsi en péril notre autonomie. Elle peut aussi faire défaut sous le coup d’une peur ou d’une inhibition, et réapparaitre. 

La mémoire est à la fois le lieu du souvenir, du savoir et de la maîtrise

Elle permet de faire des gestes sans avoir à y réfléchir, comme lorsque nous conduisons par exemple.

"En dehors du contexte très particulier des maladies de la mémoire, les deux termes “mémoire” et “oubli” sont loin de représenter deux fonctions antagonistes. Ils répondent aux mêmes objectifs, car l’oubli est indispensable au bon fonctionnement de la mémoire".
Francis Eustache, neuropsychologue, directeur d’une unité Inserm (université de Caen-Normandie) et directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études (EPHE), Mémoire et oubli (Le Pommier, 2014).

Lire aussi

L'oubli, mécanisme clé de la mémoire (Le Monde)

Francis Eustache (France Inter)

Christopher Marlowe, Une vie, Une oeuvre / France Culture

William Shakespeare

Le cerveau est une machinerie complexe qui trie et stocke toutes les informations mémorielles, anciennes et présentes
Le cerveau est une machinerie complexe qui trie et stocke toutes les informations mémorielles, anciennes et présentes (ELISABETH DE POURQUERY / FRANCEINFO)