Le rendez-vous du Particulier, France info

Le rendez-vous du Particulier. Changer de mutuelle santé, c'est désormais plus facile

Il est question de vos mutuelles aujourd'hui. Ça nous concerne tous, 95% de la population est couverte par une mutuelle santé. Depuis début décembre, vous pouvez quitter votre complémentaire santé, si votre souscription a plus d’un an. Renaud Bernard du mensuel "Le Particulier" nous explique comment s'y prendre. 

Depuis le 1er décembre vous pouvez changer de mutuelle santé plus facilement. Photo d\'illustration
Depuis le 1er décembre vous pouvez changer de mutuelle santé plus facilement. Photo d'illustration (DIGITAL VISION / GETTY IMAGES)

Les règles pour changer de mutuelle santé ont changé depuis le 1er décembre 2020. 95% de la population française est couverte par une mutuelle. Renaud Bernard du mensuel Le Particulier, vous aide à y voir plus clair, si vous voulez rapidement en changer. Il faut dire que ça coûte cher une mutuelle : 688 euros par personne de cotisation moyenne en 2017, selon des dernières données disponibles. D’où l’intérêt de faire jouer la concurrence.

franceinfo : C'est maintenant plus facile de changer de mutuelle ? 

Renaud Bernard :  Effectivement. Depuis la parution du décret (n° 2020-1438) du 24 novembre dernier, il est désormais possible de quitter sa complémentaire santé, gratuitement et à tout moment, à condition qu’elle ait plus d’un an. Vous n’êtes donc plus obligé d’attendre l’échéance annuelle pour la résilier. Comme vous l’avez précisé, cette faculté est applicable depuis le 1er décembre.

Ça concerne qui ?

Cela concerne aussi bien les contrats individuels souscrits notamment par les retraités, les indépendants, les fonctionnaires et les inactifs, que les contrats collectifs garantissant les salariés.

Ça veut dire que les salariés qui ont une mutuelle obligatoire avec leur entreprise peuvent en changer comme ils l’entendent ?

Alors non. Il faut savoir que ce sont les employeurs qui souscrivent ces contrats, et non les salariés. Par conséquent, cette faculté de changer à tout moment de mutuelle revient à l’employeur uniquement. Mais rien n’empêche les salariés de se rapprocher de leur hiérarchie, surtout dans les petites entreprises, pour qu’elle entame cette démarche pour eux, afin de trouver moins cher ailleurs.

Dans le cas d’un changement, que faut-il regarder ?

Avant de changer de mutuelle, la première chose à faire est d’évaluer vos besoins médicaux pour trouver le contrat le plus adapté. Pour cela, vous devez vous interroger sur vos dépenses médicales courantes. Par exemple, consultez-vous des spécialistes ? Portez-vous des lunettes ? Des appareils auditifs ? Souhaitez-vous couvrir l’ensemble de votre famille ?

Il faut aussi se projeter pour anticiper ses futurs besoins en cas d’imprévus. Par exemple, en cas d’éventuelle hospitalisation, préféreriez-vous être en clinique privée ? En chambre individuelle ? 

Une fois que vous avez défini vos besoins de santé, vous devez ensuite regarder les conditions de mise en œuvre des garanties prévues dans les contrats. Soyez notamment vigilant sur les règles de remboursement prévues dans les contrats. En effet, certains remboursements sont exprimés en forfait euros alors que d’autres le sont en pourcentage de la base de remboursement de la Sécurité sociale.

Attention également au plafond et aux exclusions de garantie. Et enfin, ne négligez pas les services supplémentaires tels que les aides à domicile en cas d’hospitalisation ou d’immobilisation, et les tarifs préférentiels des réseaux de soins, que peuvent proposer certaines mutuelles.

Pour le changement, comment ça se passe ?

C’est très simple. C’est la nouvelle mutuelle qui se charge de pratiquement tout. La seule chose que vous devez faire, est de signer un mandat de résiliation au profit du nouvel organisme, et de remplir une demande de souscription au nouveau contrat de mutuelle. Rien de plus. Vous serez ensuite informé de la date de prise d’effet de la résiliation. Et sachez que le nouvel organisme vous garantit la continuité de votre couverture santé, tout au long de cette procédure de résiliation.

Et vous nous conseillez de rester vigilant pendant la période de transition ? 

L’assuré doit veiller effectivement à ce que ses anciennes cotisations versées en trop lui soient remboursées. Car il n’est redevable que de la fraction de cotisations qui court de la date anniversaire de l’ancien contrat, jusqu’à la date effective de sa résiliation. L’ancienne mutuelle doit lui restituer le solde dans les 30 jours suivant cette résiliation. 

Depuis le 1er décembre vous pouvez changer de mutuelle santé plus facilement. Photo d\'illustration
Depuis le 1er décembre vous pouvez changer de mutuelle santé plus facilement. Photo d'illustration (DIGITAL VISION / GETTY IMAGES)