Le rendez-vous du Particulier, France info

Le rendez-vous du Particulier. Banques en ligne pour les jeunes

La rentrée universitaire est passée. Premier appartement, premier boulot, il est temps de choisir sa banque. Comment se décider pour ouvrir un compte en banque en ligne ? Un dossier signé Pauline Janicot dans le mensuel "Le Particulier". 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Banques en ligne. Comment choisir ? Photo d\'illustration
Banques en ligne. Comment choisir ? Photo d'illustration (GETTY IMAGES)

Les banques en ligne se multiplient, et en cette rentrée universitaire, vous avez sans doute loué votre premier appartement, trouvé votre premier boulot et vous cherchez quelle banque en ligne choisir. Pauline Janicot a enquêté sur cette question pour le mensuel Le Particulier.

franceinfo : Parlons de l’offre globale d’abord, aujourd’hui, c’est plus facile pour un jeune d’ouvrir un compte dans une banque en ligne ?  

Pauline Janicot : Oui, car ces établissements se sont largement démocratisés ces dernières années. Si auparavant, ils étaient réservés à ceux qui pouvaient justifier d'un minimum de revenus mensuels, ce n'est plus le cas aujourd'hui. Il est donc possible d'ouvrir facilement un compte dans une banque en ligne si l'on est étudiant ou alternant - donc si l'on gagne peu ou pas de revenus - ou encore si l'on est en période d'essai par exemple.    

Pourquoi choisir une banque en ligne, quand on est jeune étudiant ou jeune actif, quel est l’intérêt ?  

Il y en a trois avantages. D'abord, les tarifs sont plus accessibles. Dans certaines banques en ligne, la carte de paiement et les opérations courantes ne coûtent rien, à condition de l'utiliser plusieurs fois par mois ou de placer un minimum d'épargne dans la banque. D'autres établissements facturent une cotisation relativement faible, entre 12 et 24 euros par an, qui reste accessible pour les étudiants et jeunes actifs.

Les banques en ligne sont réactives : on peut ouvrir un compte dans ces établissements en quelques minutes, en ligne ou depuis une application mobile. Enfin, elles sont très connectées : on peut gérer son compte depuis son smartphone mais aussi paramétrer sa carte en relevant ou abaissant ses plafonds de paiement par exemple. On peut aussi faire des virements en transférant de l'argent en quelques secondes depuis l'application mobile.    

Et pour ouvrir son compte, il faut apporter quels justificatifs ? Parfois ça devient trop complexe ?   

Lorsque l'on ouvre un compte en ligne, il faut savoir que les établissements sont plus ou moins pointilleux. Chez certains, il suffit juste de scanner sa pièce d'identité depuis son smartphone. D'autres banques en ligne sont, en revanche, bien plus strictes : elles demandent deux pièces d'identité, celles de ses parents, un certificat d'hébergement si on loge chez eux, et un relevé d'identité bancaire (RIB) qui prouve que l'on détient déjà un compte.

En demandant tous ces documents, les banques en ligne respectent les obligations renforcées en matière de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme lors d'une ouverture d'un compte bancaire à distance. Pour limiter ces formalités, le plus simple est d'ouvrir un premier compte dans la banque de ses parents puis d'en ouvrir un autre, ensuite, dans la banque en ligne de son choix.    

Choisir la banque de ses parents, ça peut être intéressant ?  

Certaines banques en ligne permettent d'ouvrir un premier compte pour son enfant en limitant la paperasserie. Le parent doit faire le premier versement sur le compte.    

On privilégie une banque en ligne "traditionnelle" ou un nouvel acteur ? Quels sont les avantages et les inconvénients ?  

Dans une banque en ligne "traditionnelle", on a accès à toute la panoplie bancaire donc, une carte de paiement à débit immédiat ou différé, un chéquier, des produits d'épargne et les découverts sont autorisés. Chez les nouveaux acteurs, les "néobanques", on ne peut pas avoir pas de chéquier, ni de découvert autorisé. Et l'on a accès à une carte de paiement à autorisation "systématique", cela signifie qu'à chaque utilisation, le solde du compte est vérifié et l'opération est refusée, si ce dernier compte n'est pas assez approvisionné. Cela évite d'être en découvert mais c'est aussi un peu plus contraignant.    

Et pour les jeunes qui partent à l’étranger, il y a un créneau sur lequel se positionnent ces banques, avec des offres spéciales ?   

Certaines d'entre elles ciblent en effet les jeunes qui voyagent ou qui partent étudier à l'étranger. Elles facturent des frais limités pour les retraits et les paiements réalisés à l'étranger, en dehors de la zone euro. Une poignée d'entre elles permet aussi de transférer de l'argent en devises sans coût supplémentaire. 

Pour résumer, vous conseillez de cibler quels critères en priorité pour un jeune qui veut choisir sa banque en ligne ?  

Il faut se poser les bonnes questions et bien étudier ses besoins : est-ce que j'ai déjà un compte bancaire ? Est-ce qu'il me faut un chéquier ? Ai-je besoin d'un découvert autorisé en fin de mois ? Est-ce que je veux partir étudier à l'étranger ? Cela permettra de cibler la banque en ligne la plus intéressante selon sa situation.

Banques en ligne. Comment choisir ? Photo d\'illustration
Banques en ligne. Comment choisir ? Photo d'illustration (GETTY IMAGES)