Le rendez-vous du médiateur, France info

Le rendez-vous du médiateur. Les théories du complot reviennent en force en politique

Les théories du complot reviennent à nouveau dans le discours politique. Pour en parler, Rudy Reichstadt, directeur de l’observatoire Conspiracy Watch

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une étude d\'ampleur inédite menée par la Fondation Jean Jaurès et Conspiracy Watch, et dévoilée le 8 janvier, révèle la pénétration importante des théories du complot dans la société française. 
Une étude d'ampleur inédite menée par la Fondation Jean Jaurès et Conspiracy Watch, et dévoilée le 8 janvier, révèle la pénétration importante des théories du complot dans la société française.  (SASCHA STEINACH / AFP)

Propos de Rudy Reichstadt, directeur de l’observatoire Conspiracy Watch.

Cette manie d’accuser ses adversaires de complot est-elle récente ?

C'est quelque chose de très ancien. Depuis qu'il y a de la politique, il y a des complots et des mythes complotistes infondés et instrumentalisés politiquement. Cela permet de stigmatiser les opposants ou de jeter le doute sur des adversaires.

Trump, spécialiste des théories du complot ?

Les Américains ont recensé plusieurs dizaines de théories du complot et de fausses nouvelles émises par Trump pendant la campagne présidentielle de 2016 aux Etats-Unis. Il nous a fait rentrer dans l'ère de l'indifférence entre le vrai et le faux. "Est vrai non pas ce qui est conforme au réel mais ce qui m'arrange." Or, ce qui est assez étonnant, c'est que Trump est apprécié par son électorat pour tenir un langage de vérité.

La difficulté de dénoncer les contre-vérités

Ce sont le plus souvent des hommes politiques qui essaient de manipuler l’information. Ce qui est exaspérant, c’est que les journalistes enquêtent, vérifient, mais que certains auditeurs continuent de croire leurs fausses informations.

Malheureusement, je ne pense pas qu'il y ait une frontière si étanche entre le journalisme professionnel, fiable et sourcé et les médias alternatifs. Il peut y avoir des erreurs même dans les journaux les plus classiques. Dans l’arène politique, on a tendance à instrumentaliser les idées complotistes et les journalistes sont effectivement mis à mal par les théories du complot. Mais certains journalistes outrepassent ce qui est leur fonction en se prenant pour des justiciers ou des propagandistes. Le journaliste a pour mission de rapporter les faits et non de donner son avis.

Les moins diplômés et les extrêmes sont-ils les plus touchés par les fausses informations et les théories du complot ?

Il faut nuancer car les complotistes endurcis, c'est à dire les 25% des français qui croient en cinq ou plus des théories proposées, sont sur-représentés dans les électeurs de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Lepen. Cela ne veut pas dire que tout leur électorat est concerné. Ce sondage ne fait que confirmer des informations que nous avions déjà grâce à d'autres études.

Les théories du complot les plus populaires

En 2017 ce sont celles d'ordre géopolitique (exemple ce qui se passe au Venezuela est un complot de la CIA) ou en matière de santé (la vaccination, par exemple).

Une étude d\'ampleur inédite menée par la Fondation Jean Jaurès et Conspiracy Watch, et dévoilée le 8 janvier, révèle la pénétration importante des théories du complot dans la société française. 
Une étude d'ampleur inédite menée par la Fondation Jean Jaurès et Conspiracy Watch, et dévoilée le 8 janvier, révèle la pénétration importante des théories du complot dans la société française.  (SASCHA STEINACH / AFP)