Le rendez-vous de la médiatrice, France info

Le rendez-vous du médiateur. Infos vraies ou infos militantes ?

Nombreuses sont les fausses informations qui ont circulé pendant la campagne du Brexit, pendant la campagne de Donald Trump, ou qui circulent ou vont circuler pendant la campagne de la présidentielle française.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Antoine Krempf
Antoine Krempf (@franceinfo)

Dans ce contexte, on aurait pu s’attendre à un franc succès du fact-checking, la vérification des faits (en français). Eh bien, pas tout à fait ; démasquer les mensonges est critiqué depuis quelques temps.

Pour en parler aujourd'hui avec le médiateur de Radio France Bruno Denaes, Antoine Krempf, chargé de démêler le Vrai du Faux sur franceInfo.

Pourquoi s’en prend-on aujourd’hui à la vérification des faits ?

Alors que c’est l'honneur du journaliste de rétablir la réalité et de combattre les mensonges ?
Le problème vient de la défiance envers les journalistes en France, en général, car en dénonçant les mensonges, les contre-vérités, les militants se retrouvent face à leurs croyances, leurs convictions. Vérifier et démonter les informations, c'est le travail du journaliste.

Un exemple de fausse information qui circule

"Les migrants sans papier sont mieux traités que les familles modestes françaises, notamment grâce au transport gratuit" ; c’est faux, et Antoine Krempf a d’ailleurs épinglé Marine Le Pen à ce sujet. C'est un grand classique du Front National de dire que les SDF sont moins bien traités que les migrants...

Et comme pour Donald Trump, des auditeurs écrivent : "Vous attaquez systématiquement les déclarations du Front National ".
Sauf que le Front National n'a pas le monopole des exagérations et des contre-vérités dans le débat public, tout le monde fait des exagérations, pas seulement le FN.

Antoine Krempf
Antoine Krempf (@franceinfo)