Le rendez-vous de la médiatrice, France info

Le rendez-vous de la médiatrice. La grille d'été de franceinfo

Laurence Jousserandot, directrice de l’antenne de franceinfo présente la grille d’été au micro d’Emmanuelle Daviet, la médiatrice des antennes de Radio France.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le studio de franceinfo.
Le studio de franceinfo. (CHRISTOPHE ABRAMOWITZ / RADIO FRANCE)

La grille d'été de franceinfo commence lundi 5 juillet et pendant huit semaines, jusqu'au 29 août inclus, elle vous permettra de découvrir de nouveaux rendez-vous.
Les précisions de Laurence Jousserandot, directrice de l'antenne de franceinfo, au micro d'Emmanuelle Daviet, médiatrice des antennes de Radio France. 

Emmanuelle Daviet : Sur une antenne d’info en continu, à quoi ressemble une grille d’été et en particulier celle de 2021 ?

Laurence Jousserandot : Elle ressemble beaucoup à notre grille traditionnelle parce que notre unique programme, c’est l’info. Nous sommes une chaîne d’info continue. Que ce soit en radio, en télé, sur les réseaux sociaux, sur le web, notre ADN, c’est l’info, l’info tout le temps, partout, vérifiée, racontée, expliquée. C’est une grille aussi qui va être très sportive, forcément, avec un calendrier assez exceptionnel : l’Euro de football en ce moment, le Tour de France, et puis, après les Jeux olympiques et paralympiques à Tokyo.

Nous sommes partout, sur tous les temps forts. Nous les suivons en direct sur franceinfo, que ce soit pour l’Euro de football en ce moment. On a suivi tous les matchs des Bleus en direct, par exemple. Malheureusement, ça, c’est fini un peu plus tôt que prévu. Bien sûr, on suit tous les jours les étapes et les arrivées du Tour de France. Et puis après, on suivra les épreuves reines des Jeux.

Parmi les nouveautés proposées cet été, je vois que les reporters vont partir ?

Exactement, ça va s’appeler "En randonnée avec vous", nos reporteurs vont prendre un peu le pouls des Français en randonnant avec eux partout en France, en montagne, sur les chemins côtiers, en vélo, à cheval.

En fait, le but, c’est d’écouter, d’échanger pour mieux comprendre dans quel état sont les Français après cette année si particulière. Comme vous le savez, comme on l’a tous vécu, comment en fait on sort de tout ça ? Dans quel état d’esprit ? Comment on rebondit surtout, comment on se projette. Voilà de l’info, de la sueur et du sourire aussi. Alors, on va commencer dans les Cévennes. Ça sera la semaine prochaine. Après, nous serons en Corse, sur le fameux GR20. Après, on sera à cheval en direction de Saint-Jacques de Compostelle. Et puis des randonnées aussi urbaines. 

Il y a eu cette année un énorme intérêt pour l’aventure spatiale de Thomas Pesquet. Il revient sur Terre fin octobre. Est-ce que durant l’été, ses interviews avec les enfants se poursuivent puisque c’est une de leurs questions ?

Oui, elles se poursuivent, bien évidemment. C’est vrai qu’on sait que c’est un rendez-vous qui a beaucoup de succès. Thomas Pesquet va continuer jusqu’à ce qu’il revienne sur Terre. Normalement, c’est prévu fin octobre. Tous les samedis, il va continuer. Il raconte sa vie quotidienne à bord. Ses sorties dans l’espace, ces expériences scientifiques et les questions des enfants, comme d’habitude, sont simples, directes, pertinentes, souvent surprenantes. Thomas Pesquet, on l’entend, a beaucoup de plaisir à leur répondre et à partager tout ça avec eux. On l’entend à l’antenne.

On plonge dans les océans avec un nouveau rendez vous cet été. Très science là encore,  "Mon labo sous la mer"...

Ça, c’est un tout nouveau podcast original de franceinfo avec une déclinaison pour notre antenne radio. François Gabart, le fameux navigateur qu’on ne présente plus, et notre journaliste Catherine Pottier nous font découvrir les innovations scientifiques en lien avec l’océan. Pour répondre à plein de questions, on découvre les milliards d’organismes qui sont contenus dans une goutte d’eau, par exemple. A quoi ressemble la vie sans lumière ? Ou encore comment l’océan recycle, par exemple ?

Le studio de franceinfo.
Le studio de franceinfo. (CHRISTOPHE ABRAMOWITZ / RADIO FRANCE)