Vos courses livrées en 10 minutes : enquête sur le business de la flemme

écouter

Et si se faire livrer ses courses en un éclair devenait la norme ? Aujourd’hui dans le Quart d’Heure, on s'intéresse à ces dizaines d'entreprises qui proposent de nous livrer nos légumes et notre gel douche en un temps record. Quel est leur modèle ? Quelles conséquences pour nos villes ? On revient aussi sur le bombardement qui a touché Kiev en pleine visite du patron des Nations Unies, et sur le mystère des piqûres dans les boîtes de nuit.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Livreur de l'entreprise Getir, devant les locaux de l'entreprise à Amsterdam en mars 2022. (ANP MAG)

Deux semaines qu’il n’y avait pas eu d’attaque à Kiev, en Ukraine. Mais hier soir, la capitale a été la cible de frappes russes, en pleine visite du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres. En quoi ces tirs ont-ils une portée symbolique ? Quel est le contexte de ce nouveau cap qui vient d’être franchi ? On vous explique tout dans le Quart d’Heure.  

Le mystère des piqûres nocturnes  

Ce sont des personnes qui dansaient en boîte de nuit, en concert ou en festival. Elles profitaient de leur soirée, puis elles ont découvert, aussitôt ou bien plus tard, des traces de piqûres sur leur corps. Blackout, vomissement, malaise ou douleurs... Les symptômes sont multiples, les plaintes se multiplient et le phénomène est toujours inexpliqué, détaille Gaële Joly, journaliste au service police / justice de franceinfo.

L’essor du "quick commerce" alimentaire  

Dans le métro, sur les taxis, sur des bâtiments administratifs… Si vous habitez dans une grande ville, vous aurez très probablement remarqué ces affiches géantes aux couleurs flashy qui vous proposent de livrer vos courses en 10 à 15 minutes. Au Quart d’Heure, on a voulu comprendre comment fonctionnent ces entreprises aux noms très courts, à l’instar de Flink, Getir ou Cajoo…  Nos reporters Margaux Queffélec et Leslie Larcher ont enquêté et vous dévoilent les coulisses de ces nouvelles entreprises, et les critiques que suscitent l'arrivée massive de livreurs et d'entrepôts bien décidés à bouleverser notre manière de remplir notre frigo.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.