Organiser les Jeux Olympiques, est-ce vraiment une bonne affaire ?

écouter

Dans deux ans quasiment jour pour jour, Paris accueillera les Jeux Olympiques. Les organisateurs promettent un événement sportif, populaire... mais aussi synonyme d'emplois et de retombées économiques, notamment pour le département de la Seine Saint-Denis. Mais est-ce que ce sera vraiment le cas ? Organiser les JO, est-ce forcément rentable ? On fait le point dans ce nouvel épisode du Quart d'Heure.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Sur le chantier du village des athlètes, à Saint-Ouen-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), le 13 avril 2022 (photo d'illustration). (CAROLINE PAUX / HANS LUCAS / AFP)

C'est en Seine Saint-Denis, à quelques pas du Stade de France, que seront organisées dimanche prochain les festivités de la journée olympique. Chaque année, à la fin du mois de juin, on commémore la création des Jeux modernes par Pierre de Coubertin en 1894. Et ce n'est pas un hasard si cette année, cette journée olympique a lieu dans ce département, qui est au coeur du projet des JO de 2024 : village des médias, compétitions, cérémonie de clôture... Une partie des Jeux Olympiques se tiendra dans le département le plus pauvre de la France métropolitaine, et les organisateurs ont justement vu dans l'accueil de cette compétition l'occasion de dynamiser le territoire et d'offrir des opportunités aux habitants. 

7 milliards de dépenses... 10 milliards de retombées ?

Plus largement, les JO devraient être une bonne affaire pour l'économie française : elle devrait générer 10 milliards d'euros de retombées économiques, selon les calculs d'un cabinet spécialisé, et 150.000 à 200.000 emplois. Mais certains s'interrogent... est-ce que tout ceci sera durable ? est-ce que tout ceci sera rentable, alors que le budget des JO s'élève à 7 milliards d'euros ? 

On fait le point dans le Quart d'Heure avec Margaux Queffélec, qui est allée à la rencontre d'une association membre du collectif "Héritage en partage", qui lutte pour impliquer les habitants de la Seine Saint-Denis dans les Jeux, et avec Pierre Rondeau, professeur d'économie du sport à la Sports Management School. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.