Le quart d'heure, France info

Les premiers mots de Salah Abdeslam, une décision historique au Mexique et les étudiants veulent verdir leurs facs

Aujourd’hui, « Le Quart d’Heure » est au Mexique où la Cour Suprême vient de décriminaliser l’avortement. On vous parle aussi des premiers, sûrement des seuls, mots de Salah Abdeslam lors de l’ouverture du procès du 13 novembre. Et puis nous vous emmenons sur les campus, où l’association COP2 Etudiante agit pour que les facs amorcent leur transition écologique.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Miguel Hidalgo statue with a feminist flag during a protest of women to demand decriminalization of abortion is State of Mexico. Since March 8, International Women\'s Day, the Ind?mitas collective has camped in front of the Justice palace as attempt Mexican authorities heed to their demands. on March 23, 2021 in Toluca, Mexico. (Photo by Eyepix/NurPhoto)
Miguel Hidalgo statue with a feminist flag during a protest of women to demand decriminalization of abortion is State of Mexico. Since March 8, International Women's Day, the Ind?mitas collective has camped in front of the Justice palace as attempt Mexican authorities heed to their demands. on March 23, 2021 in Toluca, Mexico. (Photo by Eyepix/NurPhoto) (EYEPIX / NURPHOTO)

C’est un grand pas pour les droits des femmes que vient de faire la Cour Suprême du Mexique : la plus haute juridiction du pays a censuré une loi de l’Etat de Coahuila qui visait à restreindre encore un peu plus l’avortement. Et la décision va plus loin : elle proclame qu’interdire à une femme d’avorter est contraire à la Constitution. Un pas important dans ce pays aux avant-gardes de la lutte féministe sur le continent, et qui tranche avec l’actualité récente du Texas voisin.

Le procès des attentats du 13 novembre 2015 s’est ouvert ce matin sur l’île de la Cité à Paris. Un procès hors-norme où, nous vous le racontions hier, les regards sont en partie tournés vers Salah Abdeslam. Resté silencieux tout le temps de l’instruction, il a fini par prononcer quelques mots aujourd’hui à la barre du tribunal. Et cela risque bien d’être les seuls.

L’Accord de Grenoble, vous n’en avez probablement jamais entendu parler. Pourtant, il pourrait bien changer le visage des universités françaises. C’est ce qu’espèrent en tout cas les étudiants de COP2 Etudiante, une association qui veut engager la transition écologique de l’enseignement supérieur. Après des groupes de travail tripartites étudiants – enseignants – administration, les bénévoles ont réussi à convaincre une soixantaine d’établissements de s’engager pour accélérer la transition verte des campus mais également des formations. Florent Vince, le président de l’association, vient nous raconter ce combat, où les jeunes prennent les choses en main pour faire accélérer la génération au pouvoir.

Invité : Florent Vince, président de COP2 Etudiante

Retrouvez "Le Quart d'Heure" du lundi au vendredi sur l'application Radio France et toutes les autres applications de podcast (Spotify, Apple podcasts, Podcast Addict, Deezer ...).

Miguel Hidalgo statue with a feminist flag during a protest of women to demand decriminalization of abortion is State of Mexico. Since March 8, International Women\'s Day, the Ind?mitas collective has camped in front of the Justice palace as attempt Mexican authorities heed to their demands. on March 23, 2021 in Toluca, Mexico. (Photo by Eyepix/NurPhoto)
Miguel Hidalgo statue with a feminist flag during a protest of women to demand decriminalization of abortion is State of Mexico. Since March 8, International Women's Day, the Ind?mitas collective has camped in front of the Justice palace as attempt Mexican authorities heed to their demands. on March 23, 2021 in Toluca, Mexico. (Photo by Eyepix/NurPhoto) (EYEPIX / NURPHOTO)