La France se met aux téléfilms de Noël, les jeunes ne vont pas bien et la Belgique, nouvel eldorado des étudiants français

écouter

Sortez les plaids et le chocolat chaud : les films de Noël sont arrivés ! La France se lance dans la bataille de la romance sous le sapin avec une mini-série qui sort aujourd'hui sur Netflix. On vous parle aussi de ce rapport de la Défenseure des droits qui quantifie ce dont on se doutait : les confinements ont beaucoup abîmé la santé mentale des jeunes. Et nous serons en Belgique, où les étudiants recalés de Parcoursup se réfugient.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Université : c'est la rentrée dans les amphis pour les étudiants (France 3)

"Une accélération de la cinquième vague." Les mots de Jean-François Delfraissy, le président du Conseil Scientifique, sont assez clairs : ça ne va pas aller en s'arrangeant dans les semaines qui viennent. Il faut se remasquer, et continuer à se faire vacciner pour éviter un reconfinement. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, se veut rassurant : même si "rien n'est exclu", aucune mesure supplémentaire n'est pour l'instant prévue grâce au tryptique masque - vaccin - pass sanitaire. 

Il faut dire que l'on commence tout juste à mesurer vraiment les impacts des confinements. Notamment sur les jeunes, où l'on a constaté un doublement des syndromes dépressifs chez les 15-24 ans selon un rapport de la Défenseure des Droits, Claire Hédon, publié aujourd'hui. La fermeture des écoles a aussi renforcé les phobies sociales indique le rapport, qui préconise l'ouverture dans tous les départements d'une "maison des adolescents" pour répondre le plus vite possible au mal-être d'une génération qui peine à se remettre des soubresauts de la crise.

La Belgique a le seum : les étudiants français y sont trop nombreux

Les différents problèmes liés à Parcoursup ont eu une conséquence inattendue : l'exil des étudiants français vers la Belgique voisine. Les chiffres parlent d'eux-même : le nombre de jeunes Français qui étudient en Belgique a bondi de 25% en cinq ans. Un exemple : 5900 Français, soit 15% du campus, étudient à l'Université Libre de Bruxelles.

Certaines filières comptent d'ailleurs dans leurs rangs plus de Français que de Belges, et cela commence à agacer chez nos voisins, nous a raconté Angélique Bouin, la correspondante de franceinfo à Bruxelles, car ce sont les impôts belges qui financent les formations.

All I want for Christmas is ... des films en pagaille

Ne cherchez pas l'équipe du "Quart d'Heure" ce soir : nous serons sous un plaid, une tasse de chocolat chaud à la main, en train de rêvasser devant Christmas Flow, la mini-série de Noël 100% français qui sort demain sur Netflix. Car la France aussi se met à ces romances pleines de chocolats et de bons sentiments. 

On a parlé du phénomène des films de Noël avec quelques passionné·es avant de tendre notre micro au sociologue du cinéma Emmanuel Ethis pour lui demander quelle est la recette du succès de ces films.

Invité·es : Angélique Bouin, correspondante de Radio France à Bruxelles, et Emmanuel Ethis, sociologue du cinéma

Retrouvez "Le Quart d'Heure" du lundi au vendredi sur franceinfo, sur l'application Radio France et toutes les autres applications de podcast (Spotify, Apple podcasts, Podcast Addict, Deezer ...).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.