Le quart d'heure, France info

11 septembre 2001, une histoire de traumatisme et de transmission

Aujourd'hui on replonge 20 ans en arrière. Tout le monde se rappelle ce qu'il faisait le 11 septembre mais quel regard porte-t-on sur cet événemnet quand on est trop jeune pour s'en souvenir ? Ceux qui ont 20 ans aujourd'hui nous racontent leur 11 septembre. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des piétons assistent aux attentats du 11 septembre 2001 depuis Brooklyn.
Des piétons assistent aux attentats du 11 septembre 2001 depuis Brooklyn. (HENNY RAY ABRAMS / AFP)

Il y n'en a pas beaucoup des événements comme celui-là, qui divise le monde entre ceux qui y étaient et ceux qui n'y étaient pas, ceux qui ont connu l'avant et ceux qui ont toujours vécu dans l'après 11 septembre. Et le Quart d'Heure a choisi aujourd'hui de vous donner la parole, pour que vous nous racontiez quel souvenir vous gardez de cet événement. Alain se souvient de l'infirmière qui a crié "c'est la guerre" tandis que Sophie se rappelle qu'elle ne pouvait décrocher les yeux de sa télévision.

Mais quel regard a-t-on quand on est trop jeune pour avoir des souvenirs ? Est-ce que ce qui s'est passé il y a 20 ans est important aux yeux de ceux qui ont 20 ans aujourd'hui ? La réponse est oui, à entendre Aurore, pour qui "c'est l'image du terrorisme, une image inconsciente qui a toujours été là", ou Martin qui parle du "début de notre histoire".

Le scénariste Baptiste Bouthier nous raconte aussi pourquoi il a voulu faire une bande dessinée ("11 septembre 2001, le jour où le monde a basculé" aux éditions Dargaud) pour expliquer aux jeunes le choc de l'événement et ses multiples conséquences.

Parmi ces conséquences, la menace du terrorisme qui reste encore présente aujourd'hui. Le reporter Omar Ouahmane, de la rédaction internationale de Radio France, s'est rendu dans le nord du Mali, dans la région de Tombouctou, qui craint de devenir le nouvel Afghanistan. Dans quelques mois, les militaires de l'opération Barkhane doivent quitter la région, et les habitants ont peur de voir revenir les djihadistes qui avaient été chassés par les soldats français en 2013. Il nous raconte les conditions difficiles de ce reportage dans cette région isolée et instable.

Des piétons assistent aux attentats du 11 septembre 2001 depuis Brooklyn.
Des piétons assistent aux attentats du 11 septembre 2001 depuis Brooklyn. (HENNY RAY ABRAMS / AFP)