Le plus France Info, France info

En Palestine, une émission de téléréalité politique

C'est un télé-crochet sur le modèle de la Nouvelle Star qui a vu le jour en Palestine. Le jeudi soir sur la chaîne de télévision Maan, de jeunes palestiniens défilent devant un jury. Tout ce qu'il y a de plus banal de nos jours. Sauf qu'il ne s'agit pas de musique... mais de politique.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

L'émission a été baptisée "Al Raïs" ("Le président") et elle est diffusée un
jeudi soir par mois à Gaza et en Cisjordanie. C'est Raed Othman, le patron de la
chaine Maan TV qui a eu cette idée pour le moins originale : "On avait déjà
fait les chanteurs, les talents, tout ça. Alors on s'est dit : pourquoi on
n'invente pas quelque chose de plus palestinien ? C'est comme cela qu'on a eu
l'idée d'une émission de télé-réalité, mais qui parlerait de politique plutôt que
de chansons"
.

Un peu plus de 1.200 jeunes Palestiniens
se sont donc inscrits. La production en a sélectionné 25. Sept sont originaires
de Gaza et, parce que l'émission est tournée à Ramallah, participent par
visioconférence. Les autres viennent de toute la Cisjordanie (Ramallah, Hébron,
Naplouse...). Il y a deux candidats de Jérusalem-Est et une arabe israélienne.
L'échantillon est représentatif d'une jeunesse confrontée à la fois aux
difficultés économiques, et à la réalité du conflit avec Israël.

Pendant plus de deux heures, et l'un
après l'autre, le jury interroge donc ces jeunes à la fois sur leur vision de la
politique, mais aussi sur ce qu'ils feraient s'ils étaient à la place du
président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. Raed Othman explique :
"Par exemple : si un jour on a un État palestinien, est-ce qu'il faudra garder
l'OLP ? Que faire des Palestiniens de 1948, ceux qui vivent en Israël ? Est-ce
qu'on les inclut dans un futur système politique ? Qu'est-ce qu'on fait des
réfugiés qui sont au Liban ? Si par exemple, il y a un parti comme le Hamas qui
ne veut pas d'élection, et si vous êtes le président, quelle décision
prenez-vous ? Pourquoi ? Peut-être que leurs réponses seront des solutions pour
nos dirigeants politiques... Croyez-moi, si j'étais Abbas, je regarderais cette
émission et j'écouterais attentivement toutes les critiques qui y sont
formulées"
...

Des membres de l'OLP dans le jury

Encore plus étonnant, les jurés sont des
personnalités politiques palestiniennes de premier plan. Ainsi Hanane Achraoui,
dirigeante historique de l'Organisation de Libération de la Palestine : "Je
pense qu'on va découvrir des talents
, dit-elle, des énergies nouvelles, et que
ça nous donnera un coup de fouet. Parce que c'est vrai que les dirigeants
palestiniens sont assez vieux, on a besoin de voir arriver de nouveaux leaders,
et spécialement des femmes. Nous avons besoin de rajeunir notre classe
politique. Et cette émission, c'est un moyen de le faire. Oui, nous les
Palestiniens, on a toujours eu un problème de gouvernance, mais en ce moment ces
difficultés sont de plus en plus importantes. Il est vraiment temps de faire de
la place aux jeunes !"

Les
producteurs de l'émission ont en tout cas le sentiment de mener une expérience
politique et médiatique inédite. "C'est notre printemps arabe à nous , dit l'un
d'eux. Ces jeunes peuvent à l'antenne se montrer particulièrement critiques à
l'égard de leurs dirigeants"
. L'émission est d'ailleurs diffusée au moment où
l'Autorité palestinienne, depuis la démission du premier ministre Salam Fayyad,
traverse une nouvelle crise politique. "Nous , ironise le producteur, on vise
plus haut. Ce n'est pas un chef du gouvernement que l'on recherche, mais bien un
président !"

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)