Cet article date de plus de neuf ans.

Après le débat dans le poste à Brie-Comte-Robert, mêmes intentions de vote

écouter
Brie-Comte-Robert en Seine-et-Marne, chez Christophe et Sabine qui ont voté Bayrou et Hollande le 22 avril, chez Sylviane, sympathisante socialiste, puis chez Thierry et Muriel qui ont choisi Sarkozy au 1er tour. Ces deux couples ont passé la soirée devant le débat entre Nicolas Sarkozy et François Hollande et ont accepté d'analyser pour France Info la posture, le comportement et les propos des candidats. Et d'en tirer les conclusions : Hollande a remporté un certain succès d'estime, mais aucun ne votera autrement dimanche.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Christophe, 40 ans, informaticien, a voté pour François Bayrou au 1er tour :"Je découvre un François Hollande dans une posture présidentielle, à son discours, à sa posture. Il se tient droit. Il connait ses dossiers. Il répond du tac-au-tac. Il ne se laisse pas abattre, ni manipuler, ni emmener sur des chemins tortueux. Et son surnom de Flamby donné par des collègues ne lui va plus du tout. Par contre, Nicolas Sarkozy, je le trouve beaucoup sur la défensive. Mais si son discours m'a séduit, ce n'est qu'un discours. Le discours de Sarkozy en 2007 était séduisant, on a vu ce qui s'est passé. Je ne veux pas donner mon suffrage à quelqu'un qui me décevrait par la suite. Moi j'attends qu'il fasse ses preuves. Et s'il le fait, je voterai pour lui en 2017".

Sylviane, 66 ans, retraitée, sympathisante socialiste : "C'est vrai qu'il y a eu une avalanche de chiffres et le Français moyen est incapable de savoir qui avait raison. J'avais très peur que Nicolas Sarkozy arrive à faire du petit bois avec François Hollande. Mais j'ai l'impression que c'est Nicolas Sarkozy qui était dans l'approximatif. Alors si tout le reste est du même genre, c'est pas sérieux. Plusieurs fois, François Hollande l'a recadré. Moi je croyais vraiment qu'il serait plus brillant Sarkozy !"

Thierry et Muriel, 48 et 47 ans, lui technicien de maintenance, elle suit une formation en sophrologie, électeurs de Sarkozy : "Je reste sur ma position. Pour moi, c'est quelqu'un qui s'est battu pour la France, qui se bat toujours. Et je compte sur lui. Je le trouve ferme, convaincant. Il assume ses choix. C'est quelqu'un en qui j'ai confiance". "Mais les petites vannes, c'était hors sujet. il faut pas qu'ils oublient que des gens sont au SMIC, qu'il y a des jeunes qui n'ont pas de travail. Il faut qu'ils arrêtent de se chambrer. C'est pas le sujet."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Le plus France Info

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.