Le pitch start-up, France info

Le pitch start-up. Doctolib : "Nous voulons transformer la santé en France"

Stanislas Niox-Château, co-fondateur de Doctolib, est l’invité du "Pitch Start-up".  

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Page d\'accueil du site doctolib.fr
Page d'accueil du site doctolib.fr (CAPTURE D'ÉCRAN)

Doctolib simplifie la prise de rendez-vous avec un médecin via Internet. Cette start-up française lancée en octobre 2013 veut fluidifier la relation patient-médecin grâce au numérique. Stanislas Niox-Château, son co-fondateur, est l’invité du "Pitch Start-up". 

franceinfo : A quoi sert Doctolib ?

Stanislas Niox-Château : Doctolib permet aux patients de prendre rendez-vous très simplement, en quelques clics, avec un médecin. La plateforme permet également de trouver de l’information et de gérer son carnet de consultation en ligne. Pour les praticiens, Doctolib permet de mieux gérer les cabinets grâce à un logiciel d’agenda et de nombreux services associés.

Combien de praticiens recensez-vous ?

A ce jour, 30 000 praticiens et 800 établissements de santé collaborent avec Doctolib. Nous accueillons 2 500 nouveaux praticiens chaque mois. Nous sommes présents dans 30 villes en France.

Quel est l’intérêt pour un professionnel d’utiliser votre plateforme ?

Cela lui permet de désengorger son secrétariat, de venir en aide à son ou sa secrétaire et de réduire le nombre de rendez-vous non-honorés, ce qui est un véritable fléau pour les médecins. Doctolib permet aussi aux médecins de mieux dialoguer avec les patients et aussi de collaborer avec des confrères.

Doctolib fait-il concurrence aux secrétaires ?

Non, pas du tout. Les secrétaires ont de nombreuses tâches à effectuer et Doctolib leur vient en aide. Ils et elles sont d’ailleurs nos meilleurs ambassadeurs.

Page d\'accueil du site doctolib.fr
Page d'accueil du site doctolib.fr (CAPTURE D'ÉCRAN)