Le mot de l'éco, France info

Air France est-elle moins solide que ses concurrentes ?

Un sévère plan de restructuration doit être précisé lundi devant les syndicats en comité central d'entreprise, avec fermetures de lignes et suppressions de postes à la clé. Il s'agit de faire redécoller la compagnie. Mais qu'est-ce qui plombe aujourd'hui Air France ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(La direction d'Air France a présenté vendredi en conseil d'administration un scénario prévoyant le retrait de quatorze avions d'ici à fin 2017 et la fermeture de cinq lignes sur le réseau long-courrier (sources syndicales) © Maxppp)

Faire voler un passager lui coûte plus cher qu'à beaucoup d'autres compagnies. D'où la stratégie d'Air France de tailler dans ses frais et de réduire les coûts de personnels. Ils sont de 20 à 35% plus élevés que ceux des autres compagnies aériennes européennes.

Bien sûr, cela dépend des métiers : par exemple, certaines escales en France, coutent un tiers plus cher que celles d'autres compagnies.

Quant aux personnels navigants, l'écart est un peu plus faible : les pilotes hôtesses et stewards coutent en moyenne 15 à 20 % plus cher à Air France qu'à ses concurrentes. C'est notamment parce qu'ils volent moins que certains de leurs collègues européens.

Mais les coûts cela ne peut pas tout expliquer ? Est-ce que Air France n'est pas aussi fragilisée par la concurrence ?

Air France s'aligne aussi sur les prix du marché. Elle a tendance à réduire les tarifs de ses billets mais avec des coûts plus élevés que d'autres, difficile de rentrer dans ses frais.

D'autant plus qu'en Europe, Air France doit faire face à la concurrence du low cost qui tire les prix vers le bas. c sévère 'est aujourd'hui 40% des voyages en avion sur le vieux continent. Et Air France a beau avoir sa compagnie low cost, Transavia, elle est encore trop petite pour que cela lui profite.

Et sur les long-courriers, ce n'est pas mieux. Air France doit faire face aux compagnies du Golfe et aux compagnies asiatiques qui ont des coûts bien plus faibles et qui proposent des voyages plus luxueux. Résultat : la moitié des lignes long-courriers d'Air France sont ne sont pas rentables.

Mais ce n'est pas le premier plan de restructuration. Air France va toujours aussi mal ?

C'est vrai que le plan précédent, engagé en 2012 est à peine terminé.  C’est vrai qu'il y a eu de nombreuses suppressions de postes : plus de 5200 depuis 4 ans.

Air France se redresse. La compagnie devrait repasser dans le vert pour la 1ere fois cette année depuis 7 ans.

Pourtant on entend beaucoup d'expert dire qu'Air France joue aujourd'hui sa survie ? Il faut s'inquiéter ou pas ?

Ce nouveau plan vise à ramener Air France dans la course, à lui permettre jouer à armes égales avec les autres compagnies aériennes mondiales. Mais c'est un pari risqué. A supprimer trop de lignes, à trop réduire sa flotte, elle risque aussi d'être moins séduisante pour une partie de sa clientèle et de perdre de son envergure internationale.

(La direction d'Air France a présenté vendredi en conseil d'administration un scénario prévoyant le retrait de quatorze avions d'ici à fin 2017 et la fermeture de cinq lignes sur le réseau long-courrier (sources syndicales) © Maxppp)