La reine d'Angleterre va mieux, pour la COP26 elle revient sur les chapeaux de roues

écouter (3min)

Il y a dix jours la reine d'Angleterre était mise au repos forcé. Le monde entier se demandait si, à 95 ans, Elizabeth II était encore capable d'assumer ses fonctions. Aujourd'hui la réponse s'impose : elle n'est pas du tout rangée des voitures !

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
La reine d'Angleterre, Elisabeth II, est intervenue par visioconférence lors de la COP26 à Glasgow (Écosse), le 1er novembre 2021. (ALBERTO PEZZALI / POOL via AFP)

Certes, elle a du se résoudre à ne pas se rendre en Ecosse pour la COP26 : ordre de ses médecins. Pour les deux prochaines semaines au moins, pas de voyages officiels, la reine d'Angleterre doit limiter ses déplacements. Pour autant, ne croyez surtout pas qu'Elizabeth II est clouée au fond de son lit !

On l'a vue ce jeudi 28 octobre tenir une énième audience vidéo, cette fois-ci avec un poète distingué par une médaille. Samedi 30 octobre, le premier ministre Boris Johnson, qui a eu droit comme d'habitude à son audience hebdomadaire, l'a trouvée "en très bonne forme".

Plus fort encore, lundi 1er novembre, elle crée la surprise en apparaissant seule dans les allées du château de Windsor au volant de sa voiture, une magnifique Jaguar couleur vert bouteille. Lunettes de soleil sur le nez, foulard sur les cheveux... comme au bon vieux temps.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Windsor Royal Family (@windsor.royal.family)

La reine d'Angleterre adore conduire. L'avantage de son statut, c'est qu'elle a le droit de rouler sans plaques d'immatriculation... et sans permis. Elle aurait tort de s'en priver.

Le palais de Buckingham ne précise pas où elle est allée ni combien de temps elle a roulé, mais cette image a au moins autant fait parler que celle du président américain Joe Biden se laissant aller à une micro-sieste yeux fermés lors de l'ouverture de la COP.

"Aucun de nous ne vivra éternellement"

À peine descendue de sa voiture, Elizabeth est apparue dans un message vidéo adressé aux dirigeants présents à Glasgow. Du vert encore, mais cette fois un vert pomme éclatant,  comme la couleur de sa robe ornée d'une grosse broche papillon. (Logique, pour parler environnement).

Égale à elle-même avec sa chevelure blanche impeccable, son rouge à lèvre, son collier de perles à trois rangs, la souveraine demande aux grands de ce monde de passer des mots à l'action : "J'espère que cette conférence sera l'une de ces rares occasions où chacun pourra s'élever au-dessus de la politique du moment et fera preuve d'un vrai sens politique, d'une stature d'homme d'État".

Rarement on l'a vue aussi directe, aussi sévère à l'endroit des dirigeants de ce monde. En temps normal, la reine ne se mêle pas de politique. La teneur de son intervention dramatise encore - si c'était nécessaire - l'urgence de la situation. Elle exhorte les participants de la COP à ne pas rater "une occasion historique", et à conclure "des accords décisifs".

"Aucun de nous ne vivra éternellement, dit-elle en forme de clin d'œil. Nous ne le faisons pas pour nous, mais pour nos enfants et les enfants de nos enfants, et ceux qui suivront leurs traces."

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par The Royal Family (@theroyalfamily)

Son discours de quatre minutes est aussi, fait rare, très personnel, empreint d'émotion. La reine parle à côté d'une photo du prince Philip entouré d'une nuée de papillons. Elle lui rend un hommage appuyé et se dit "très fière" de la manière dont son "regretté mari", décédé en avril 2021, a défendu les questions environnementales dès 1969, quand il expliquait devant une assemblée : "Si nous ne parvenons pas à relever ce défi, tous les autres problèmes deviendront insignifiants". 

La souveraine salue aussi le vaste mouvement de la société civile qui continue de se mobiliser pour faire avancer les politiques sur les questions climatiques : "j'ai puisé beaucoup de réconfort et d'inspiration dans l'enthousiasme incessant des gens de tous âges, en particulier des jeunes, qui ont appelé chacun à jouer son rôle".

Bientôt de retour aux affaires

Cette intervention vidéo était pré-enregistrée (on ne sait pas précisément quand elle l'a été), mais elle a été diffusée au bon moment : peu de temps après l'intervention du Premier ministre indien Narendra Modi, qui s'est engagé à la neutralité carbone d'ici 2070... soit 20 ans plus tard que les objectifs de la conférence.

Quand la reine reviendra-t-elle aux affaires ? D'ici deux semaines au plus tard ! Selon le Palais de Buckingham, la souveraine a "la ferme intention" d'être présente le 14 novembre au "dimanche du souvenir" qui rend hommage aux soldats britanniques et du Commonwealth. Elle ne s'est pas engagée à s'y rendre en Jaguar...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.