Floride : l'attaque des escargots géants inquiète les autorités

écouter (93min)

Ils sont visqueux, ils sont monstrueux, et en plus ils sont dangereux... Les escargots géants envahissent une partie de la Floride. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Un escargot géant à Miami (Floride), le 17 juillet 2015. (KERRY SHERIDAN / AFP)

L'histoire commence le 23 juin : un jardinier de New Port Richey, sur la côte ouest de la Floride, au sud-est des États-Unis, tombe sur un drôle de spécimen. Un escargot énorme, qui dépasse quasiment la taille de sa main. Sa coquille n'est pas ronde mais conique, un peu pointue, marron clair avec des zébrures blanches. Dans la foulée, d'autres gastéropodes sont signalés dans la région, certains presque aussi gros... qu'un lapin. Ces escargots peuvent mesurer jusqu’à 20 cm de long et 18 cm de diamètre.

C'est l'alerte générale : en 48 heures, le département de l'agriculture de Floride lance l'opération "éradication". Ouverture d'un numéro vert pour recueillir les témoignages, périmètre de quarantaine dans lequel il est interdit de toucher les escargots à mains nues ou de les déplacer, interdit aussi de transporter des plantes ou de la terre... Partout, le sol est aspergé de métaldéhyde, un puissant pesticide.

Dix ans pour en venir à bout

Pourquoi autant d'affolement pour de simples escargots ? Parce qu'il s'agit d'une espèce invasive : "L'une des cent espèces les plus envahissantes de la planète" selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Et pour cause: chaque escargot géant pond plusieurs centaines d'œufs chaque mois. Les autorités estiment qu'il faudra au moins trois ans pour les éradiquer.

En 2011, toujours en Floride, c'est Miami qui a été confronté au même phénomène. Plus de 35 000 mollusques recensés : ça s'est terminé l'an dernier seulement. Il a fallu dix ans pour en venir à bout ! Le problème, c'est que la bestiole est hyper vorace : quand elle sort – la nuit – elle grignote toutes les plantes à sa portée (elle s'accomode de plus de 500 espèces différentes) : c'est dramatique pour la végétation, les cultures, l'écosystème. Et quand elle ne trouve pas assez de calcium dans le sol pour sa coquille, elle s'attaque à la peinture des maisons.

Risque de méningite mortelle

Le vrai souci pour l'homme, c'est que ces escargots sont porteurs d'un parasite : le ver pulmonaire du rat, qui peut provoquer un type rare de méningite, l’Angiostrongylus cantonensis. La plupart du temps, l'infection occasionne des maux de tête, nausées, vomissements ou raideur de la nuque. Dans les cas plus graves, elle peut conduire à des lésions neurologiques. Voire à la mort.

À l'origine, ces mollusques sont des escargots d'Afrique de l'est, où ils sont très prisés en cuisine. S'ils sont apparus en Floride, c'est probablement qu'ils sont issus du commerce illégal d'animaux de compagnie : un trafic existe pour les escargots géants comme pour d'autres espèces exotiques qu'on a pas le droit de posséder aux États-Unis. Si leur propriétaire les relâche dans la nature - ou les perd tout simplement - ils prolifèrent.

L'espèce a déjà été repérée à Hawaï, en Guadeloupe, en Martinique et dans les Caraïbes. En Jamaïque, les autorités ont lancé une alerte le 13 juillet en appelant la population à la plus grande vigilance. Les escargots géants ne vivent que dans les zones très chaudes et très humides : en métropole, soyez rassurés, malgré la canicule vous ne devriez pas faire de drôle de rencontre cet été dans votre jardin...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.